VIDEO. Grandes marées: Comment les communes se préparent face aux éléments

SOCIETE Boudins gonflables, arrêts municipaux, sacs de sable, les communes du littoral s’activent pour limiter les dégâts...

A.-L.B. avec AFP

— 

Des vagues frappent Biarritz, le 3 mars 2014.
Des vagues frappent Biarritz, le 3 mars 2014. — Bob Edme/AP/SIPA

Avec les grandes marées à partir de ce vendredi, de nombreuses communes du littoral atlantique se préparent à affronter les éléments. En effet, ces marées totalisent des coefficients supérieurs à 110 depuis jeudi et jusqu'à dimanche. La préfecture maritime de l'Atlantique recommande la prudence et de disposer de moyens de communication lors de ces journées exceptionnelles.

>> Les recommandations de la préfecture maritime de l'Atlantique 

Dune de sable et repli stratégique dans la Manche

Dans le département de la Manche, à Agon-Coutainville, le maire Christian Dutertre n'est «jamais tranquille» lors des grandes marées. Avec deux communes voisines, il a prévu deux camions pour aller déverser des cailloux si la mer ouvre une brèche dans la dune et inonde une route. «En janvier, pour recharger la dune en sable, nous avons en outre déversé 4.000 tonnes. Et puis nous avons installé tous les 50 mètres des fascines, des pieux à moules reliés par des branches de saules, un système néerlandais pour retenir le sable», ajoute l'élu.

P. TOHIER/PHOTOMOBIL/SIPA
 

Dans ce même département, aux Pieux, Bernadette Lelièvre, elle, découche. Cette retraitée de 85 ans qui vit à quelques mètres d'une plage quitte pour quelques jours sa maison. Les murs du jardin, les fondations du garage, désormais à nu, et la route qui arrivait jusqu'à la maison, ont déjà été entamés par les flots lors de précédentes grandes marées.

Sacs de sable dans la baie du mont Saint-Michel

Dans la baie du mont Saint-Michel, on s’active avec des sacs de sable. «Bien sûr que je suis inquiet, même si la météo est plutôt rassurante et que nous avons mis en place un dispositif exceptionnel, avec plus d'une centaine de sacs de sable au pied de la dune pour la conforter. Mais la nature est forte», confie à l'AFP Alain Bachelier, maire de Saint-Jean-le-Thomas. Dans cette commune, près de 140 maisons construites sous le niveau de la mer sont menacées si le cordon dunaire est franchi.

P.TOHIER/PHOTOMOBIL/SIPA

 

Cette petite commune connaît les plus fortes variations de hauteurs d'eau en France et parmi les plus fortes du monde. Samedi, le niveau de l'eau va ainsi y monter de près de 15 mètres contre cinq mètres par exemple à Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée). L'impact de cette montée dépend de la météo, en particulier des vents.

Des enrochements en Vendée

Pierre Gehanne, le maire de Barneville-Carteret (Manche), pense être «tranquille». Il a obtenu les financements -un million d'euros- pour renforcer l'an dernier sa côte avec 25.000 tonnes de cailloux et 26.000 m3 de sable. Les digues ont en outre été rehaussées de 50 cm dans un havre où l'eau menace au moins une centaine de maisons.

P.TOHIER/PHOTOMOBIL/SIPA
 

Plus au sud, le traumatisme de la tempête Xynthia de 2010 se fait encore sentir. En Vendée, à Saint-Hilaire-de-Riez, le maire Laurent Boudelier explique les travaux: «Des enrochements pour protéger les maisons, et des renforcements de dune. On a aussi retiré les rochers qui dépassent de la dune. On a fait une ligne droite pour rendre solidaire la dune et renforcer cette défense naturelle contre la mer», explique-t-il à France Bleu Loire Océan.

Interdictions d'accès aux plages dans les Pyrénées-Atlantiques

En Charente-Maritime, sur l'île d'Oléron (Charente-Maritime), c'est un barrage gonflable de 700 mètres de long qui a été mis en place le long d'un chenal en prévision des fortes marées.

Des paires de veilleurs vont également se relayer pendant cinq jours pour surveiller le dispositif, relève Sud Ouest.

Plus au sud encore, dans les Pyrénées-Atlantiques, à Anglet, protection rime ce jour avec interdiction. L’accès aux plages, aux digues et à la promenade du littoral sont interdits depuis jeudi et jusqu’à lundi matin. A Biarritz, des sacs de sable ont été installés le long du casino municipal, en complément de dunes artificielles sur la grande plage et la plage du Port vieux. Plusieurs sites sont par ailleurs interdits d’accès.