Les immanquables du jour: Tempête sur Mars, orage chez Tapie et ouragan à l'Assemblée nationale

ACTU Les infos qu'il ne fallait pas manquer ce mardi 17 février...

David Blanchard
— 
Formation nuageuse observée sur Mars en 2012.
Formation nuageuse observée sur Mars en 2012. — Grupo de Ciencias Planetarias-UPV/EHU

C'est mardi, il y a PSG-Chelsea, mais pas que. Voici résumé pour vous l'essentiel de l'actualité du jour.

L'article le plus lu du jour: Polémique à Toulouse après la mort d'un bébé suite à une banale opération des amygdales

Aymen est décédé à la suite d'une banale opération des amygdales et des végétations qui s'est déroulée le 3 février à l'Hôpital Pierre-Paul Riquet de Toulouse. Ce bébé de 21 mois a fait une hémorragie alors qu'il se trouvait en salle de réveil. Les parents ont déposé plainte le 12 février. Le CHU n'a pas souhaité réagir.

L'article le plus partagé: L'étrange tempête sur la planète Mars

En mars 2012, une immense tempête de sable, ou de très gros nuages au choix, était observée pendant plusieurs jours dans l’hémisphère Sud de la planète Mars. Après des mois de travaux, les chercheurs, dirigés par Agustin Sanchez-Lavega de l’université du Pays basque, ont publié lundi leurs conclusions dans la revue Nature. Il pourrait s’agir d’une tempête non pas de sable, mais de particules d’eau ou de dioxyde de carbone glacées ou d'une aurore martienne très brillante, l’équivalent de nos aurores boréales.

L'article à ne pas manquer: Tapie va-t-il devoir rendre les millions?

La Cour d’appel de Paris a annulé ce mardi l’arbitrage de 2008 entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais, qui a abouti au versement de 403 millions d’euros d’indemnisation. Elle donne rendez-vous aux avocats pour plaider à nouveau sur le fond le 29 septembre, ce qui signifie qu'elle va se prononcer elle-même sur le litige. Dans l'attente, le Consortium de réalisation (CDR, organisme chargé d'épurer les dettes du Crédit Lyonnais) réclame à l'ancien ministre de François Mitterrand le remboursement de la somme perçue.

La polémique du jour: Le gouvernement passe en force pour la loi Macron

Le gouvernement a-t-il encore une majorité? Pas vraiment, si l'on en croit la passe d'armes du jour à l'Assemblée. Les députés frondeurs du PS ayant décidé de ne pas voter la loi Macron de réforme de l'économie, Manuel Valls a été contraint d'actionner l'article 49-3 de la Constitution. Concrètement, le texte est réputé voté, sauf si une motion de défiance est adoptée contre le gouvernement. Celle-ci n'a aucune chance de passer compte tenu du rapport de forces actuel à l'Assemblée, mais la gauche du PS et l'UMP profitent de cet épisode pour railler la politique de Valls.