Conduite: Un test salivaire anti-fatigue avant de prendre le volant

SECURITE ROUTIERE La fatigue serait à l'origine d'un tiers des accidents de la route...

20 Minutes avec agence

— 

AFPTV

Pour réduire le nombre d'accidents provoqués par la fatigue au volant (responsable d'un tiers des accidents et première cause de décès sur les routes en France), une équipe de chercheurs du Centre français du sommeil et de la vigilance (Hôtel-Dieu) a mis au point, pour le compte de Vinci autoroutes, un test salivaire capable de détecter la somnolence tant redoutée.

Des tests qui permettront, donc, aux conducteurs de mesurer leur état de fatigue avant de prendre le volant et que François-Brince Hincker, responsable chez Vinci Autoroutes, espère voir «équiper, à terme, chaque véhicule (...) à la manière des éthylotests».

Dans nos boîtes à gants en 2015?

A l'instar du test salivaire utilisé pour détecter l'usage de stupéfiants, la languette de ces «autotests de fatigue», une fois posée sur la langue, détecte des indicateurs physiologiques associés à la privation de sommeil. Le résultat peut être lu une dizaine de minutes plus tard et indique si oui ou non le conducteur est apte à prendre le volant.

Selon Le Figaro, une cinquantaine de volontaires se prêtent actuellement aux essais, financés par Fondation Vinci Autoroutes. Selon les scientifiques, le projet devrait voir le jour d'ici la fin de l'année 2015.