Cimetière juif profané: Les gardes à vue de deux mineurs prolongées de 24 heures

JUSTICE Au total, cinq mineurs avaient été placés en garde à vue...

20 Minutes avec AFP

— 

L'entrée du cimetière juif profané à Sarre Union, le 16 février 2015.
L'entrée du cimetière juif profané à Sarre Union, le 16 février 2015. — Gilles Varela

La garde à vue de deux mineurs interrogés dans le cadre de la profanation du cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) a été prolongée de 24 heures a annoncé le parquet ce mardi.

Les trois autres mineurs ayant été arrêtés par les gendarmes lundi en début d'après-midi, il était encore «trop tôt» pour savoir si leurs gardes à vue allaient être également prolongées, a ajouté le secrétariat du parquet, indiquant que le procureur de Saverne Philippe Vannier devait s'exprimer sur le dossier après 16 heures.

 

Motivations floues

Lundi matin, un adolescent de 15 ans et demi s'était présenté à la gendarmerie de Sarre-Union pour se dénoncer en disant qu'il avait «participé aux faits», et avait mis en cause quatre camarades âgés de 15 à 17 ans.

Leurs motivations restent floues, mais ils sont «sans antécédents judiciaires» et la justice ne leur connaissait pas «de convictions idéologiques qui pourraient expliquer leur comportement», avait déclaré Philippe Vannier lundi après-midi lors d'une conférence de presse.

Lors des premiers interrogatoires, les jeunes se sont notamment défendus de toute intention antisémite et on laissé entendre qu'ils croyaient que le cimetière était «abandonné», avait précisé le procureur. Les faits qui leur sont reprochés leur font encourir jusqu'à sept ans d'emprisonnement.