Le nombre de mosquées salafistes en hausse en France

FONDAMENTALISME Il y aurait 60 lieux de cultes concernés et une vingtaine d'autres prêts à basculer...

M.P.

— 

Capture d'écran de la région parisienne.
Capture d'écran de la région parisienne. — Googlemap

Il y aurait soixante  mosquées ou salles de prières contrôlées par des salafistes en France, selon une note rédigée par les services de renseignements dévoilée par RTL ce mardi. Il y aurait notamment 25 mosquées sous cette influence en Ile-de-France, 22 dans la banlieue lyonnaise et 13 à Marseille. Une vingtaine de salles seraient sur le point de basculer.

Des prêches radicaux

Des villes moyennes telles que Vitrolles, Alès ou Brest sont également concernées.  D'après la radio, la note, la prise de contrôle se fait souvent selon le même procédé: un groupe conteste l'autorité de l'imam en place et met en valeur les versets les plus radicaux. Au final, un des imams proche de ce groupe s'installe dans la salle de prières.

Evidemment, ces lieux de cultes sont surveillés, plus encore depuis les attentats. Et s'il n'y a pas d'appel direct au djhihad, les prêches «poussent au radicalisme», comme à Marseille, où un imam exhorte les fidèles à «quitter la terre des mécréants».

Rappelons toutefois que ces chiffres sont ultra-minoritaires au regard des quelque 2.500 lieux de cultes musulmans.