Quatre erreurs à ne pas commettre le jour de la Saint-Valentin

TENDANCE Une saint-Valentin ratée? C’est possible, mais on va éviter grâce aux conseils de Juliette Dumas, du site Shine not Shine...

Juliette Dumas (contributrice)

— 

Cadenas d'amour sur le pont des arts à Paris
Cadenas d'amour sur le pont des arts à Paris — Geoffrey Swaine/REX/REX/SIPA

La Saint-Valentin n’a pas que des adeptes, et on peut aussi s’en passer sans pour autant être une malotrue ou un gougnafier. Mais quitte à la fêter, autant le faire avec élégance. 20 minutes a sollicité Juliette Dumas, du site Shine not Shine, pour éviter les faux pas et une «not shine» attitude.

Déclarer son amour à quelqu’un d’autre

Version balourde: on a juste envoyé un texto d’un pouce distrait, sans faire attention au destinataire. Version plus matoise, c’est un geste délibéré. Mais  même si l’individu en question est chaud comme une baraque à frites, même si on est attiré comme un aimant, on laisse tranquille le mari de la meilleure amie ou la voisine.

Demander: «tu as acheté du pain?»

La phrase anti glam au possible, à la fois train-train et plan-plan, c’est nul-nul et bof-bof. Lançons la grève de cette phrase le jour de la Saint-Valentin. Remplaçons-la par des mots doux, des mots inattendus, des mots qu’on ne prononce plus, des mots qui en disent long, des mots remplis d’amour! On essaie?

Mettre le portable sur la table

Entre les pétales de roses et sous la lumière des bougies, mais que fait donc ce téléphone portable entre vous? Comment se fait-il qu’à chaque «gling» ou chaque vibration ou encore chaque lumière qui clignote, on se jette sur l’appareil? Et en profite ensuite, pour vérifier les dernières actus, faire une mise à jour des mails, envoyer quelques sms. Et si on se parlait? Et si on se regardait avec des cœurs dans les yeux?

Partager l’addition au restaurant

Cumulé avec la scène ci-dessus : on crève le plafond de la notShine attitude. On se demanderait même si ça ne serait pas de la provocation tout ça finalement. Et pourquoi ne pas en rajouter en décortiquant les prix de la note, et en y apportant un jugement? Stop, stop, stop.

Juliette Dumas est l’auteur des livre Shine ou not Shine? et Briller en ville pour les Paresseuses (édition Marabout)

Cette «Nadine de Rothschild 3.0», propose des cours de Shine attitude, sur le web, les réseaux sociaux et dans la vraie vie.