Circulation des TER toujours perturbée dimanche en Rhône-Alpes après une agression

TRANSPORTS Deux contrôleurs ont été violemment frappés dans un train vendredi soir...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un TER, à Grenoble (Isère).
Illustration d'un TER, à Grenoble (Isère). — XAVIER VILA/SIPA

La circulation des TER restera perturbée dimanche en Rhône-Alpes en raison de la poursuite de l'arrêt de travail des contrôleurs après la violente agression de deux d'entre eux, vendredi soir, a annoncé samedi la direction de la SNCF.

Les trois agresseurs étaient toujours en fuite samedi soir mais deux d'entre eux, connus de la police, avaient pu être identifiés, a-t-on précisé.

Droit de retrait

Samedi une «grande majorité» de contrôleurs de la région Rhône-Alpes a exercé son droit de retrait, a expliqué dans un communiqué la direction régionale SNCF qui a informé les représentants du personnel «des mesures prises en lien avec les pouvoirs publics pour renforcer à la fois la sûreté des agents et celle des voyageurs».

«Près de 130 agents de la Sûreté ferroviaire, 197 hommes de la PAF, 120 gendarmes sont spécifiquement mobilisés sur le territoire de la région depuis vendredi», a-t-elle assuré.

La CGT réclame deux contrôleurs à bord des TER Lyon-Grenoble

Dans un communiqué la CGT regrette que la direction n'ait entamé le dialogue que samedi à 11h et réclame notamment que les TER Lyon-Grenoble soient désormais doté de deux contrôleurs.

Vendredi, vers 20h, deux contrôleurs ont été violemment frappés après être intervenus dans le TER Lyon-Grenoble alors que trois hommes alcoolisés fumaient dans une rame et importunaient des passagers.