Les immanquables du jour: 20 millions d'euros de timbres volés, don du sang et agression à Nice

ACTU Le meilleur et le pire de l'actu de ce mardi 3 février...

Pierre Koetschet

— 

Un soldat sur les lieux où ont été agressés, à Nice, trois militaires, le 3 février 2015
Un soldat sur les lieux où ont été agressés, à Nice, trois militaires, le 3 février 2015 — Valery Hache AFP

Il a fait tellement froid aujourd'hui que vous n'avez pas sorti votre téléphone pour vous informer de peur de vous geler les doigts? Pas de problème, la rédaction de 20 Minutes était au taquet toute la journée. 

L'article à ne pas manquer du jour: Braquage d’un camion de timbres... «Les timbres peuvent être écoulés dans des bureaux de tabac»

Voler des timbres de collection, c’est compréhensible. Mais voler de simples timbres postaux et des enveloppes pré-timbrées, cela paraît improbable. C’est pourtant ce qu'il s’est passé ce mardi matin à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne) où deux malfaiteurs ont braqué un poids lourd transportant pour environ 20 millions d’euros de timbres postaux. Rien d’étonnant pour Fabrice Rizzoli, docteur en science politique qui enseigne dans différents établissements universitaires et anime le site mafias.fr. Interview à lire ici. 

Le fait-divers du jour: Trois militaires agressés au couteau à Nice, deux hommes interpellés

Trois militaires ont été agressés à l'arme blanche et légèrement blessés ce mardi dans le centre de Nice, alors qu'ils étaient en faction devant un centre communautaire juif dans le cadre du plan Vigipirate. Le coupable présumé aurait tenté de se rendre en Turquie pour rejoindre Daesh. 

L'article le plus lu du jour: Deux bombardiers russes interceptés par le Royaume-Uni au-dessus de la Manche

Un petit air de guerre froide dans le ciel européen? Un mouvement de crispation, a minima, pour trois armées européennes, en tout cas. Mercredi dernier, deux bombardiers russes, susceptibles de transporter des ogives nucléaires, ont mis en émoi les armées britanniques, françaises et norvégiennes, fait valoir Ouest-France. A découvrir ici. 

L'article le plus partagé du jour: Un ancien ministre pakistanais offre 200.000 dollars à celui qui tuera l'actuel propriétaire de «Charlie Hebdo»

Un ancien ministre pakistanais, Ghulam Ahmad Bilour, a annoncé lundi qu'il mettait la tête de l'actuel propriétaire de Charlie Hebdo à prix, pour 200.000 dollars, rapportent les médias pakistanais.  «J'avais déjà déclaré que je ne tolère aucune attaque sur la sainteté du Saint Prophète», a déclaré ce député pakistanais lundi. Riss, l'actuel directeur de la publication, serait donc visé. Il va sans dire que cette «proposition» tombe évidemment sous le coup de la loi. Plus de détails par ici

La polémique du jour: Don du sang: Vers la fin de la gratuité?

Aller vendre son sang. Ça, c'est ce qu'on peut entendre dans les films américains. Aux Etats-Unis, en Chine ou en Allemagne, donner son sang peut rapporter environ 50 euros, une somme que verse le groupe suisse Octapharma. En France, à part une collation, on ne gagne rien. Mais ça, c'était avant. Depuis ce lundi 2 février, l'Etablissement français du sang (EFS) n'a plus le monopole du don du sang, jusque-là basé sur la gratuité. Explications. 

Le bon plan du jour: On a trouvé un club à Hatem Ben Arfa

On serait à la place d'Hatem Ben Arfa, on préparerait déjà les gants, la doudoune et les chaufferettes. «Je serai prêt à aller jouer au Pôle Nord», a déclaré le joueur après s'être vu refuser de jouer la deuxième partie de saison pour l'OGC Nice. On l'a pris au mot en contactant le club norvégien de l'Alta IF, et ils sont open