Avez-vous succombé à la mode de l'épilateur à lumière pulsée?

TÉMOIGNEZ Efficace? Hors de prix? Dangereux?...

Christine Laemmel

— 

Des épilateurs à lumière pulsée
Des épilateurs à lumière pulsée — CDISCOUNT

Le rasoir durcit les poils. La cire oblige à laisser repousser. La crème dépilatoire, on ne la mentionne même pas. Le marché du poil est aussi fourni que le casse-tête est récurrent. Un petit nouveau pourrait changer la donne: l'épilateur à lumière pulsée. Apparu en institut d'abord, il est vendu depuis 2007, entre 100 et 500 euros, en version portative et utilisable par n’importe qui. Vraiment?

«Risque de brûlure»

Alors que ses ventes ont été multipliées par deux entre 2013 et 2014, selon les chiffres du Groupement Interprofessionnel des Fabricants d'Appareils d'Équipement Ménager (GIFAM), les soupçons pèsent en masse sur les «lampes flash». Dans un avis de juillet 2014, la Comission de sécurité des Consommateurs, pointait le risque de «destruction irréversible de certaines cellules de la rétine» comme de «brûlure de la peau». Ces appareils ne doivent-ils être utilisés que par des professionnels de santé? Si le débat n'est pas tranché, les condamnations tombent pour les instituts de beauté, accusés d'«exercice illégal de la médecine». Exemples dans l'Ain ou le Morbihan fin 2014. Faut-il s'en inquiéter?

>> TÉMOIGNEZ - Vous avez investi dans un épilateur à lumière pulsée? Combien l'avez-vous payé? Comment l'utilisez-vous? Vous le trouvez efficace? Craignez-vous les dangers liés au rayonnement lumineux? Expliquez-nous en nous écrivant à contribution@20minutes.fr