Enquête sur un trafic de drogue: Cinq surveillants interpellés à la prison d'Amiens

POLICE L’entourage professionnel des surveillants «tombe des nues»…

20 Minutes avec AFP

— 

Le 6 octobre 2014. Illustration d'un policier
Le 6 octobre 2014. Illustration d'un policier — Elisa Riberry / 20 Minutes

Neuf personnes, dont cinq surveillants de la prison d'Amiens, ont été interpellées ce mardi matin dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants au sein de l'établissement, a-t-on appris de sources concordantes.

Parmi les neuf personnes, figurent un détenu récemment libéré et trois membres de son entourage, a indiqué une source proche de l'enquête, confirmant des informations de RTL.

Les surveillants «ont été interpellés chez eux ce matin à 06H00, (...) il y a présomption de trafic (de drogue et de portables) dans le cadre de leur fonction», a affirmé de son côté Luc Rody, secrétaire CGT national et régional Nord-Pas-de-Calais-Picardie et surveillant à la maison d'arrêt d'Amiens.

«Tombés des nues»

«Je fais partie des plus anciens de l'établissement, je les connais tous. (...) Ils font partie du service d'étage» de la maison d'arrêt, a assuré Luc Rody, qui n'a pour l'instant pas souhaité en dire plus sur leur profil, se contentant de dire que «quand les policiers m'ont appelé, je suis tombé des nues».

«Je n'aurais pas imaginé, quand je travaille avec eux je n'ai aucun souci», a-t-il ajouté, précisant qu'ils étaient syndiqués à la CGT.

Le parquet d'Amiens a confirmé qu'une «opération avait été conduite ce matin par un juge d'instruction», mais n'a pas fait davantage de commentaires.