Djihadisme: Huit personnes soupçonnées d'être impliquées dans une filière syrienne interpellées

POLITIQUE A Lyon et en région parisienne...

M.P. avec AFP

— 

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, los d'une conférence de presse, le 19 janvier 2015 à Nanterre
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, los d'une conférence de presse, le 19 janvier 2015 à Nanterre — Patrick Kovarik AFP

Bernard Cazeneuve a annoncé l'interpellation de huit djihadistes présumés ce mardi en région parisienne et lyonnaise. Ces huit personnes placées en garde à vue sont soupçonnées d'être impliquées dans une filière djihadiste vers la Syrie.

 

Les interpellations ont été menées par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et la police judiciaire parisienne, sur commission rogatoire de magistrats du pôle antiterroriste, a-t-il précisé. «Les individus arrêtés, tous placés en garde à vue, sont soupçonnés d'implication dans une filière jihadiste organisant des enrôlements et des départs vers la Syrie», a-t-il expliqué à la presse.

Une source proche du dossier a confirmé à Lyon qu'une opération était prévue dans la région, avec 17 cibles annoncées.

161 procédures ouvertes

«Ce coup de filet intervient une semaine après l'arrestation pour des raisons similaires de cinq individus à Lunel, dans le sud de la France, qui sont aujourd'hui mis en examen et incarcérés», a rappelé Bernard Cazeneuve.

Pour lui, «près d'un mois après les attentats qui ont frappé Paris, cette opération est une nouvelle manifestation de la détermination totale des forces de l'ordre, sous l'autorité de la justice, à lutter sans relâche contre le terrorisme».

Il y a actuellement selon lui 161 procédures judiciaires ouvertes, concernant 547 personnes, dont 167 ont été interpellées, 95 mises en examen et 80 écrouées.