Un surfeur britannique de 35 ans porté disparu en Savoie

FAITS DIVERS Ses proches sont sans nouvelle depuis samedi soir...  

20 Minutes avec AFP

— 

Risque d'avalanche affiché le 7 mars 2013 à Méribel
Risque d'avalanche affiché le 7 mars 2013 à Méribel — Philippe Desmazes AFP

Des recherches se poursuivaient dimanche après-midi pour tenter de retrouver un surfeur britannique de 35 ans, porté disparu depuis samedi soir sur une zone hors piste de la station de Méribel, en Savoie, a-t-on appris auprès des secours en montagne.

La trace du jeune homme, qui skiait avec un groupe d'ami à 2.100 mètres d'altitude, a été perdue en dehors d'un secteur balisé du domaine skiable de la station savoyarde, dans une descente «réputée raide et dangereuse», ont précisé les secours, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

«Dans une descente hors piste, il a bifurqué à gauche et ils ne l'ont plus revu»

Sans nouvelles de leur compagnon, les skieurs ont alerté samedi soir les secours en montagne, qui ont immédiatement envoyé sur place cinq CRS en renfort des pisteurs de la station pour tenter de le retrouver. L'opération, interrompue dans la nuit de samedi à dimanche en raison des conditions climatiques, a repris dimanche matin avec le renfort de cinq autres CRS et de plusieurs équipes cynophiles.

«Le groupe l'a perdu de vue très tôt après le départ d'un télésiège qui les amenait sur la zone de sa disparition. Dans une descente hors piste, il a bifurqué à gauche et ils ne l'ont plus revu. Le secteur est vaste et plusieurs coulées y ont été repérées», a détaillé Emmanuel Dubost, brigadier chef de la CRS d'Albertville.

«Toutes les options sont envisagées quant à sa disparition»

Dimanche après-midi, sur les lieux supposés de la disparition du surfeur, les secouristes opéraient des rotations en télésiège «pour ratisser les couloirs les plus raides». Selon les premiers éléments de l'enquête, le britannique n'était pas équipé de détecteur de victimes d'avalanches (DVA). Les gendarmes tentaient de le repérer grâce à un radar détectant les pièces métalliques.

«Toutes les options sont envisagées quant à sa disparition, mais compte tenu des conditions climatiques actuelles et de la largeur de la zone, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin», a ajouté Emmanuel Dubost. Samedi, les secours ont suspendu les recherches pour tenter de retrouver un randonneur de 24 ans parti jeudi à pied dans le massif des Bauges, en Savoie. Les recherches ne reprendront pas avant «au moins lundi».