Prise d’otages à l’Hyper Cacher: Amedy Coulibaly aurait réussi à envoyer des images de la tuerie

JUSTICE Selon «L’Express», le preneur d’otages aurait réalisé et envoyé un film avant d’être neutralisé par la police…

C.P.

— 

Des policiers devant l'Hyper Cacher Porte de Vincennes dans l'est de Paris le 9 janvier 2015 après l'assaut des forces spéciales
Des policiers devant l'Hyper Cacher Porte de Vincennes dans l'est de Paris le 9 janvier 2015 après l'assaut des forces spéciales — Eric Feferberg AFP

C’est désormais la conviction des enquêteurs chargés d’établir d’éventuelles complicités dans les attaques perpétrées à Paris entre le 7 et le 9 janvier. Selon les informations de L’Express, Amedy Coulibaly aurait réussi à transmettre à un correspondant des images de la prise d’otages dans l’Hyper Cacher de Vincennes filmées avec une caméra Go pro, que le preneur d’otages avait fixée à son torse au moment de l’assaut final.

Les experts ont pu visionner cette vidéo,  «une séquence d'une durée de sept minutes environ, selon une source proche de l'enquête», précise L'Express, qui «montre clairement trois des quatre assassinats commis par le djihadiste dès son irruption dans le magasin».

Connexion à un ordinateur de l'Hyper Cacher

Selon les enquêteurs le terroriste qui avait apporté son propre ordinateur avait l’intention de diffuser ses images mais n’y est pas parvenu en raison d’un problème de connexion informatique. Il aurait alors demandé l’aide un des otages pour tenter de se connecter à un ordinateur de la supérette et y aurait inséré même la carte mémoire de sa caméra

«Il y a de très fortes probabilités pour que cette vidéo ait été transmise à un correspondant et pas à un média traditionnel», a indiqué à L’Express un enquêteur. La crainte serait désormais de voir apparaître cette vidéo sur Internet, notamment sur des sites djihadistes dans la mouvance de d'EI dont s'est revendiqué Amedy Coulibaly.