Laïcité: La moitié des enseignants du primaire au lycée formés «dans un temps raisonnable»

EDUCATION Quelque 1.000 «interlocuteurs aguerris» aux questions de laïcité et à l’enseignement moral et civique vont être chargés de former les professeurs, mais aucun délai n’a été fixé...

B.D.

— 

Un enfant dans une école élémentaire. (Illustration) Lancer le diaporama
Un enfant dans une école élémentaire. (Illustration) — A. GELEBART / 20 MINUTES

Pas de date butoir. Le ministère de l’Education nationale entend former le corps enseignant du primaire et du secondaire pour l'aider à aborder avec les élèves les questions de laïcité, mais n’a pas fixé de date pour ce faire.

RTL indique ce vendredi que la moitié des enseignants du primaire au lycée, soit  320.000 personnes, sont concernés par cette formation, qui doit avoir lieu «d'ici la fin de l'année scolaire», après que 1.000 «cadres directeurs d'établissement, inspecteurs et conseillers d'orientation» auront été formés  «d'ici le mois d'avril».

1.000 interlocuteurs formés dans un premier temps

Cependant, du côté du ministère de l’Education Nationale, contacté par 20 Minutes, on temporise: «A ce stade, l’ambition est effectivement de former la moitié des personnels des premiers et second degrés, soit à peu près 300.000 personnes, en fonction des besoins sur le terrain. Mais cela se fera dans un temps raisonnable». Pas forcément avant la fin de l’année scolaire donc.

Comme l’avait annoncé la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, le 22 janvier dernier, en présentant la série de mesures visant à renforcer les valeurs de la République à l’école, ce seront d’abord un millier d’«interlocuteurs aguerris» aux questions de laïcité et à l’enseignement moral et civique qui seront formés, pendant deux jours, d’ici le mois de juillet. Ils seront ensuite les formateurs du corps enseignant dans chaque académie et département, selon les besoins identifiés au sein des établissements.

Cette formation s'ajoute aux dispositifs qui existent déjà, et pour lesquels les demandes ont fortement augmenté depuis les attentats, note RTL. Le rectorat de Paris a ainsi dû en refuser pour le dernier stage «Enseignement et Laïcité», les 22 et 23 janvier, et la prochaine session de formation, prévue début février, est déjà quasiment complète.