Terrorisme: Neuf Français sur dix réclament plus de répression après les attentats

ATTENTAT Trois semaines après les attentats qui ont frappé Paris, les Français seraient favorables à un durcissement des mesures destinées à lutter contre l’extrémisme religieux...

Fabrice Pouliquen

— 

Des milliers de personnes participent à la marche républicaine le 11 janvier 2015 à Paris
Des milliers de personnes participent à la marche républicaine le 11 janvier 2015 à Paris — Patrick Kovarik AFP

Selon un sondage  Ipsos/Sopra-Steria pour Le Monde et Europe 1, publié ce mercredi, les Français serait à une écrasante majorité favorable à plus de répression après les attentats survenus à Paris début janvier.

Dans le détail, les Français sont 95% à vouloir «durcir les conditions de détention des détenus qui contribuent à propager les idées extrémistes dans les prisons», analyse Europe 1.

Ils sont aussi à 90% favorables à «la déchéance de la nationalité des Français qui partent faire le djihad en Syrie». Très préoccupés par leur sécurité, ils sont aussi 89% à vouloir »restreindre la liberté d’opinion sur internet en cas de propagation des idées djihadistes« . Toujours selon le sondage, 89% des Français désireraient «restreindre la liberté d’opinion sur internet en cas de propagation des idées djihadistes».

La confiance dans les forces de l'ordre réafirmée

La justice et les forces de l’ordre figurent en tête des acteurs pour lutter efficacement contre l’Islam radical pour les Français. Les hommes et les femmes politiques n’arrivent qu’en 7e position dans ce classement, note Europe 1. Ce sondage confirme sur ce point l’enquête d’opinion YouGov pour 20 Minutes, soulignant une grande confiance des Français pour la police et la gendarmerie. Trois Français sur quatre (74,5%) estimaient ainsi que police, gendarmerie et armée sont «tout à fait capables de gérer une attaque terroriste». 

Le sondage Ipsos/Sopra-Steria pour Le Monde et Europe 1 revient aussi sur la marche républicaine qui avait vu 4 millions de Français défiler quatre jours après la tuerie au siège de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. 59% des Français ont ressenti de la fraternité après cette grande mobilisation. La fierté est également un sentiment très fort pour les personnes interrogées (53%), davantage que la confiance (16%) ou encore l’agacement (12%).

Cette enquête a été réalisée les 21 et 22 janvier 2015 auprès de 1.003 personnes de plus de 18 ans.