3 idées pour des vœux de dernière minute

Tendance En ce 27 janvier, vous n’avez toujours pas souhaité la bonne année à vos connaissances. pour «20 minutes», Juliette Dumas, de site Shine not Shine vous aide à trouver la bonne manière de faire

Juliette Dumas (contributrice)

— 

Plaisir d'écrire, joie de répondre (aux cartes de voeux)
Plaisir d'écrire, joie de répondre (aux cartes de voeux) — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Date limite officielle: 31 janvier minuit. Date limite recommandée: 15 janvier. Mais voilà ce 27 janvier, vous n’avez toujours pas souhaité la bonne année à vos connaissances. 20 minutes a sollicité Juliette Dumas, auteure, et créatrice du site Shine not Shine vous propose quelques idées pour faire passer ses vœux in extremis comme une lettre à la Poste.

L’élégante

Une carte hyper belle écrite de sa main: voilà le must. On la cherche ou on en fabrique une, si on maîtrise le fameux DIY (do it yourself). On se creuse les méninges pour le texte : pas question de ruiner cette jolie initiative avec un seul Bonne année!!!! . Non, c’est lignes personnalisées, bonnes attentions et souhaits sincères. Belle enveloppe et beau timbre de rigueur. Last but not least, on s’applique dans l’écriture, et dans le choix de la couleur du stylo. Tout compte.

L’humoristique

On mise sur l’exagération mi Bruce Willis, mi Mister Bean, avec des excuses hors du commun et extrêmes: «Crois-moi si tu peux mais alors que je voulais te souhaiter le meilleur pour 2015, ma ligne internet a été coupée, mon ordinateur a été piraté par un wifi bourré de virus, mon mobile est tombé dans le caniveau et a été aspiré par la bouche d’égout, je n’ai trouvé aucun pigeon voyageur disponible. J’ai ensuite cherché partout du bois pour faire du feu et envoyer des signaux… il est encore temps alors…» (On peut évidemment se servir de la belle carte pour coucher ce délicieux mensonge)

L’honnête

Avouer qu’on a complètement oublié, qu’on a laissé passer le temps …: «Ma chère Emilie, alors voilà, on envoie quelques vœux par sms, puis on se dit que quand même on va envoyer quelques cartes c'est beaucoup plus Shine, et puis on se dit qu'on fera ça demain, et puis la semaine prochaine, et puis entre-temps les événements tragiques nous refroidissent,  c'est étrange de dire bonne année dans ce contexte, et puis nous voilà déjà le 27 janvier, il reste encore 3 jours... Alors je ne perds plus une minute, je le fais, je n'attends plus, voilà ce que je voulais te dire: bonne année, bonne santé, du bonheur et des fous rires et pourquoi pas. Que 2015 soit méga Shine!»

Si possible, on oublie les idées-excuses ci-dessous, qui ne seront pas du meilleur effet

  • La rebelle attitude: «je n’allais pas faire comme tout le monde et souhaiter mes vœux à minuit le 31, tellement commun! J’ai quand même gardé le 31, mais le 31…en janvier!» (le tout agrémenté de smileys en rang d’oignons)
  • Le mensonge mal fichu: «tu as reçu mon mail pour la bonne année???, c’est bizarre je ne le retrouve pas dans ma boîte d’envoi alors que j’étais hypersûr(e)…»
  • Les expressions aussi légères qu’un foie gras oublié dans le frigo «mieux vaut tard que jamais», «le meilleur pour la fin», avec le «donc comme on est à J-4, bonne année!!!!»