VIDEO. Hérault: Cinq personnes en garde à vue après une opération anti-djihadiste

TERRORISME Le Raid et le GIPN sont à Lunel depuis 6h30 ce mardi matin à Lunel…

F.P.

— 

Le quartier de Abrivado à Lunel (sud), le 23 octobre, d'où sont originaires les 4 jeunes, morts en Syrie pour faire le jihad
Le quartier de Abrivado à Lunel (sud), le 23 octobre, d'où sont originaires les 4 jeunes, morts en Syrie pour faire le jihad — Pascal Guyot AFP

Une opération anti-djihad est actuellement en cours à Lunel (Hérault), relate La Dépêche du Midi. Selon le site Internet du journal, «plusieurs quartiers du centre-ville» seraient bouclés et le Raid (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) et le GIPN (groupes d’intervention de la police nationale) sont sur place.

Cinq interpellations?

Cinq personnes, impliquées dans des filières de recrutement, ont été interpellées, indique La Dépêche du Midi. Un chiffre confirmé à 10h par l'AFP. Ces personnes auraient été repérées par des mandats envoyés en Syrie. Ils ont été placés en garde à vue. Des perquisitions ont été effectuées à leur domicile. 

«Plusieurs voitures banalisées sont arrivées, raconte un habitant d'un immeube investi par les forces de l'ordre. Des hommes en sont sortis encagoulés et ont défoncé les portes des appartements de l'immeuble. On m'a mis un fusil sur la tempe (...) finalement ils ont interpellé le voisin du dessus, Saïd.»

Selon un autre témoin, dont le frère a été interpellé, les hommes «en tenue» avaient «une masse d'armes». «Ils m'ont plaqué, m'ont mis par terre, m'ont tapé dessus . Ils ont embarqué mon frère», a-t-il dit.

Six jeunes Lunellois morts en Syrie et en Irak ces derniers mois

Une vingtaine de jeunes ont quitté cette ville de 26.000 habitants pour la Syrie et l'Irak où six d'entre eux, âgés de 18 ans à 30 ans, sont morts. Le 10 octobre dernier, quatre jeunes avaient ainsi trouvé la mort en Syrie. Ils étaient âgés de 19 à 30 ans et étaient partis pour certains avec femmes et enfants.  Et en décembre dernier, deux nouveaux jeunes Lunellois avaient trouvé la mort en Irak. Karim et Hamza étaient âgés de 28 et 19 ans. Les deux jeunes, originaires de la cité Pescalune sont morts alors que leur groupe passait de la Syrie à l'Irak.

L'Union des Musulmans de Lunel (Hérault) avait refusé de condamner ces départs de jeunes lunellois pour le djihad alors que six d'entre eux sont morts en Irak et en Syrie.