Sécurité: Les Français font plus confiance à Valls qu’à Sarkozy

SONDAGE Le Premier ministre l'emporte d'une courte tête sur le président de l'UMP...

N.Bg.
— 
Manuel Valls et Nicolas Sarkozy au Parc des Princes le 20 décembre 2014.
Manuel Valls et Nicolas Sarkozy au Parc des Princes le 20 décembre 2014. — JEFFROY GUY/SIPA

En tant qu’anciens ministres de l’Intérieur, sur les questions de sécurité, Nicolas Sarkozy et Manuel Valls ont tous les deux une bonne image. D’où l’idée de les départager dans le cœur des Français, à l’occasion d’un sondage* Odoxa pour CQFD, Le Parisien et iTélé.

Alors, auquel des deux les Français font-ils le plus confiance «pour proposer des mesures efficaces pour assurer la sécurité des Français»? Valls l’emporte d’une courte tête à 52% contre 47% pour Sarkozy, 1% des personnes interrogées ne se prononçant pas.

Comme le dit le président d’Odoxa Gaël Sliman dans la note de présentation du sondage, Valls «doit sa victoire symbolique à sa meilleure performance relative auprès des supporters de son adversaire. Dans ce domaine sécuritaire, 16% des sympathisants de droite font davantage confiance à Valls qu’à Sarkozy alors que les sympathisants de gauche faisant davantage confiance à Sarkozy qu’à Valls sont moitié moins nombreux, à 8%.

La phrase sur «l'apartheid» approuvée

Manuel Valls s’est fait remarquer, et assez critiqué, pendant la semaine sur sa formule d’«apartheid territorial, social et ethnique» qui serait en vigueur en France. Mais les Français approuvent. Pour 54% des personnes interrogées, Valls a eu raison d’utiliser cette formule. Un chiffre qui monte à 73% chez les sympathisants de gauche, contre 40% chez ceux de droite.

Et là encore, Nicolas Sarkozy s’en sort un peu moins bien. Quelque 57% des Français estiment qu'il a eu tort de «critiquer les mesures du gouvernement pour renforcer la sécurité car cela casse l’union nationale entre droite et gauche qui existait jusqu’alors sur ces questions». Le chiffre monte à 74% pour les sympathisants de droite, 10% seulement pour ceux de gauche.

*Enquêtes réalisées auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 22 et 23 janvier 2015. Echantillon de 1.015 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas.