Vidéo tweetée par Marion Maréchal: SOS Racisme va déposer plainte contre Aymeric Chauprade

JUSTICE Marine Le Pen avait ordonné à ses oailles de ne pas relayer cette vidéo pour «des raisons juridiques»...

20 Minutes avec AFP

— 

Aymeric Chauprade, conseiller spécial de Marine Le Pen sur les questions internationales et tête de liste du Rassemblement Bleu Marine aux européennes en Ile-de-France, lors d'une conférence de presse le 22 janvier 2014.
Aymeric Chauprade, conseiller spécial de Marine Le Pen sur les questions internationales et tête de liste du Rassemblement Bleu Marine aux européennes en Ile-de-France, lors d'une conférence de presse le 22 janvier 2014. — LCHAM/SIPA

SOS Racisme a annoncé mercredi le dépôt d'une plainte contre l'eurodéputé FN Aymeric Chauprade pour une de ses vidéos controversée évoquant une «cinquième colonne» islamiste vivant en France.

«Après les invitations à la remigration d'un Zemmour, c'est maintenant un des dirigeants du Front National, Aymeric Chauprade, qui explique le plus tranquillement du monde dans une vidéo que “La France est en guerre” contre l'islam», s'est indigné SOS Racisme dans un communiqué.

«Dans un contexte où 116 actes antimusulmans, dont 28 contre des lieux de culte, ont été recensés en France depuis le début de l'année, et après les terribles attentats qui viennent d'avoir lieu, ces propos sont particulièrement inacceptables», a ajouté son président Dominique Sopo.

Marine Le Pen ne voulait pas relayer cette vidéo

L'association a demandé à son avocat d'engager une procédure «permettant la levée de son immunité de parlementaire européen et de déposer une plainte permettant de faire sévèrement condamner des propos appelant clairement à la haine et à la violence contre une partie de la communauté nationale à raison de sa religion».

La plainte, qui devait être déposée mercredi au TGI de Paris, vise une vidéo que Marine Le Pen avait demandé de ne pas relayer pour des «raisons juridiques». Sa nièce Marion Maréchal Le Pen avait en revanche tweeté le lien de la vidéo.

La présidente du FN avait annoncé assez sèchement lundi que Aymeric Chauprade n'était plus son conseiller politique aux affaires internationales. Vendredi 16 janvier, elle avait justifié cette décision par une réorganisation interne du parti.

Une «cinquième» colonne

Dans une déclaration à l'AFP mardi, Aymeric Chauprade avait dit son «incompréhension» et assuré: «Il n'y a pas de problème juridique, pas de propos discriminants envers une communauté dans son ensemble, je m'en suis assuré auprès d'avocats».

Dans cette vidéo, Aymeric Chauprade, spécialiste en géopolitique affirme que «la France est en guerre avec des musulmans, pas avec les musulmans, mais avec des musulmans».

D'après lui, en France, «le vivier du terrorisme islamique, ça veut dire du passage à l'acte djihadique, est énorme, il est de l'ordre du million, ce qui ne veut pas dire que nous ayons un million de terroristes potentiels sur notre sol, mais ce qui veut dire qu'une cinquième colonne puissante vit chez nous et peut à tout moment se retourner contre nous en cas de confrontation générale».