Belgique: Que sait-on du cerveau présumé des attentats déjoués?

TERRORISME Cet homme pourrait se trouver actuellement en Grèce ou en Turquie...

Delphine Bancaud
— 
Capture d'écran d'une vidéo sur Youtube de France 24 montrant Abdelhamid Abaaoud?
Capture d'écran d'une vidéo sur Youtube de France 24 montrant Abdelhamid Abaaoud? — 20 minutes

Son nom est ressorti ce week-end dans les médias belges. Abdelhamid Abaaoud, est le chef présumé et le pourvoyeur de fonds de la cellule terroriste démantelée jeudi, qui projetait des attentats contre des policiers et des commissariats. 20 Minutes fait le point sur ce qu’on connaît de lui

Son profil

Ce Belge d'origine marocaine de 27 ans a combattu dans les rangs du groupe Etat islamique en Syrie. Son nom de guerre est Abou Omar Soussi. Il apparaît notamment dans une vidéo où le groupe Etat islamique se vante de commettre des atrocités, s'adressant goguenard à la caméra alors qu'il conduit un véhicule qui tire des cadavres mutilés vers une fosse commune. «Toute ma vie, j'ai vu le sang des musulmans couler. Je prie pour qu'Allah casse le dos de ceux qui s'opposent à lui, des soldats et de ses admirateurs, et qu'il les extermine», déclarait-il dans cette vidéo. Il s'est également illustré en faisant venir son petit frère de 13 ans en Syrie. Les photos du garçon, posant des armes à la main, avaient été publiées l'été dernier dans la presse belge et certains journaux anglais l'avaient désigné comme le plus jeune jihadiste du groupe Etat islamique. 

De quoi est-il soupçonné ?

Il aurait financé la cellule terroriste qui s'apprêtait à commettre des attentats sur le sol belge. Ces dernières semaines, il aurait contacté plusieurs jihadistes, dont les deux hommes deux tués jeudi soir lors de l'assaut de la police contre leur planque à Verviers. Il était activement recherché depuis plusieurs mois par les services de renseignement européen et américain.

Où se trouve-t-il actuellement ?

Son téléphone aurait été localisé en Grèce. Mais, selon le journal La Dernière Heure, il pourrait également se trouver en Turquie. Ce dimanche, le ministre belge de la Justice, Koen Geens, a annoncé que les arrestations à Athènes n'avaient pas permis de «mettre la main» sur Abdelhamid Abaaoud. «On continue de le rechercher activement et je suppose que cela va réussir», a-t-il précisé.