Attaques à «Charlie Hebdo»: Les quatre enseignements à tirer de la vidéo de revendication d’Aqpa

TERRORISME Auteur de l’ouvrage référence «Les Français jihadistes», David Thomson décrypte la vidéo dans laquelle Al Qaida dans la péninsule arabique (Aqpa) revendique les attentats de Paris…

Vincent Vantighem

— 

Capture d'écran de l'un des dirigeants d'Aqpa, Nasser Ben Ali-al-Anassi, qui revendique les attaques terroristes de Paris.
Capture d'écran de l'un des dirigeants d'Aqpa, Nasser Ben Ali-al-Anassi, qui revendique les attaques terroristes de Paris. — Capture d'écran YouTube

Onze minutes qui font froid dans le dos. Dans une vidéo diffusée, ce mercredi matin sur un site islamiste, Nasser Ben Ali al-Anassi, l'un des cadres d'Al Qaida dans la péninsule arabique (Aqpa) revendique les attentats commis en France par les frères Kouachi. «Une vengeance qui apaise les coeurs», assure-t-il.

>> Les faits: Aqpa revendique les attentats en France

Au-delà de la rhétorique habituelle et des menaces réitérées, la vidéo offre quelques informations sur ce mouvement dont se réclamaient les frères Saïd et Chérif Kouachi. Journaliste pour Radio France Internationale et auteur de l'ouvrage référence Les Français jihadistes (Editions Les Arènes), David Thomson décrypte pour 20 Minutes les quatre enseignements à tirer de cette revendication.

Les frères Kouachi, ces «héros» qui «ont promis» et «ont réussi»

«Vous direz bien aux médias que c'est Al Qaida au Yémen» Paniqué autant que surpris, Cédric Le Béchec a eu le temps d'entendre clairement le message de l'un des frères Kouachi. Quelques heures après avoir perpétré la tuerie à Charlie Hebdo, mercredi dernier, les deux terroristes braquent une voiture pour prendre la fuite mais n'oublient pas de «signer» leur acte.

>> Témoignage: «Vous direz que c'est Al Qaida au Yémen» 

Ils n'ont pas menti. Dans la vidéo diffusée ce matin, l'un des leaders dAqpa confirme que les deux frères ont bien été «missionnés» par son organisation. «Nous avons choisi la cible, établi le plan, financé l'opération et nommé son émir (son exécutant). Cette bataille bénie a été conduite par deux héros de l'islam, les frères Saïd et Chérif Kouachi. Ils ont promis et ils ont réussi» L'attentat aurait donc été orchestré par Anwar al-Awlaki, un imam américano-yéménite, tué depuis par un drone américain.

Amédy Coulibaly n'aurait agi que par «coïncidence»

Les relations entre Al Qaida et Daesh ne sont pas vraiment au beau fixe. Pourtant, la vidéo d'Aqpa cite aussi les actions perpétrées par Amédy Coulibaly qui s'est revendiqué, lui, de «l'Etat islamique». «Le message précise que les actions de Coulibaly ont coïncidé avec l'attentat des frères Kouachi, explique David Thomson. Pour Aqpa, il ne sagit que d'une coïncidence. En d'autres termes, c'est bien mais cela ne doit pas cacher l'action des frères Kouachi qui était la seule à être vraiment préparée»

Un membre de la Wanted List tué

«Par la grâce d'Allah», le dessinateur Charb a été tué. Le responsable de Charlie Hebdo est le seul à être cité presque nommément dans la vidéo diffusée sept jours après l'attentat. «Plusieurs dessinateurs, salariés et gardes sont morts», précise le message. «Charb n'était pas n'importe qui pour Al Qaida, précise David Thomson. Il faisait partie de la Wanted list, autrement dit une liste de gens à tuer». On retrouvait ainsi la trace du responsable de Charlie Hebdo dans le numéro 10 de la revue Inspire, organe de propagande d'Al Qaida en mars 2013. En précisant cela, Al Qaida rappelle au monde entier qu'il reste du monde sur la liste...

«Les têtes de la mécréance» directement visées

Accordant une large place au défilé en hommage aux victimes dimanche à Paris, la vidéo d'Aqpa s'attarde aussi sur la cinquantaine de chefs dEtat qui ont participé à la marche. «Il dit: Regardez bien les têtes de la mécréance, poursuit David Thomson. Cela s'apparente à de nouvelles menaces. En indiquant que la France est «complice des crimes des Etats-Unis», Al Qaida enfonce le clou: la menace terroriste est toujours présente.