Attaques terroristes à Paris: Al-Qaida au Yémen revendique les attentats dans une vidéo

MONDE Le responsable a parlé d'une «vengeance qui apaise [les] coeurs»...

M.P. avec Bérénice Dubuc

— 

Capture d'écran de l'un des dirigeants d'Aqpa, Nasser Ben Ali-al-Anassi, qui revendique les attaques terroristes de Paris.
Capture d'écran de l'un des dirigeants d'Aqpa, Nasser Ben Ali-al-Anassi, qui revendique les attaques terroristes de Paris. — Capture d'écran YouTube

Une semaine après l'attaque à Charlie Hebdo, Al-Qaida dans la péninsule arabique (Aqpa), basée au Yémen, a revendiqué, dans une vidéo mise en ligne mercredi, l'attentat qui a décimé la semaine dernière la rédaction du journal satirique français.

«Des héros ont été recrutés et ils ont agi», a déclaré dans cette vidéo de 11 minutes publiée sur un site islamiste l'un des dirigeants d'Aqpa, Nasser Ben Ali al-Anassi. «Les héros [les frères Kouachi] ont été missionnés, ils ont promis et ils ont réussi» (à 2’59), avec incrustation d’images tournées à l’extérieur de Charlie le jour de l’attaque par des témoins. Il les congratule «pour cette vengeance qui a apaisé nos cœurs», a-t-il ajouté alors que la plateforme de vidéo a retiré cette vidéo.

>> Suivez en direct les événements de ce mercredi

«Nous, Aqpa, revendiquons la responsabilité de cette opération vengeant le messager d’Allah ([Mahomet]. Nous avons choisi la cible, établi le plan, financé l’opération et nommé son émir [son exécutant]. (…) Nous l’avons fait en application de ce qu’Allah commande, et en soutien à son messager, sous l’ordre de notre émir, Al-Zawahiri, suivant la volonté de Ben Laden. L’émir de l’opération a été dirigé par Al Awlaki [avant sa mort]. Cette bataille bénie a été conduite par deux héros de l’islam, les frères Said et Chérif Kouachi, Ça a été un bienfait d’Allah que cette opération coïncide avec celle du frère moujahid Coulibali [Amedy Coulibaly]», dit-il dans ce document . «Plusieurs dessinateurs, salariés et gardes» sont morts dit-il, soulignant que «par la grâce d’Allah» l’un d’eux, Charb, se trouvait sur la «wanted list» diffusée par Inspire magazine.

«La France a commis des crimes au Mali»

Puis, des images de la marche républicaine de dimanche sont diffusées, avec ce commentaire: «Ces blessures ne sont pas soignées et ne le seront pas, que ce soit à Paris, New York ou Washington, ou à Londres ou en Espagne ou en Palestine.» Montrant une image de Benjamin Netanyahou dans le cortège du 11 janvier, le dirigeant ajoute: «Regardez avec attention leur rassemblement, ce sont  les mêmes qui nous combattent en Afghanistan, dans le Caucase ou à Gaza, au Levant (Syrie) en Irak, en Somalie ou au Yémen.»

Nasser Ben Ali al-Anassi cible tout particulièrement la France, qui a «partagé tous les crimes américains, qui a commis des crimes au Mali et au Maghreb islamique. C’est la France qui soutient l’annihilation des musulmans en Centrafrique (ou Afrique Centrale –Central Africa), au nom du nettoyage ethnique. Ils sont le parti de Satan, les ennemis d’Allah et de son Prophète.» Il appelle ensuite les autres croyants à «donner leur vie» pour soutenir le Prophète

Les frères Kouachi, auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo, se sont revendiqués d'Al-Qaida au Yémen. L'un d'entre eux, Saïd, a été formé en 2011, par cette filière considérée par Washington comme la plus dangereuse. Amedy Coulibaly, de son côté, s'est revendiqué de l'organisation de l'Etat islamique.