Attentats terroristes à Paris: Les cinq événements marquants de la journée

DECRYPTAGE «20 Minutes» revient sur les moments forts qui ont marqué le mardi 13 janvier 2015…

J.S

— 

Paris, le 13 janvier 2015. Manuel Valls prononce son discours à l'Assemblée national.
Paris, le 13 janvier 2015. Manuel Valls prononce son discours à l'Assemblée national. — FRANCOIS GUILLOT / AFP

Après l'émotion, suscitée par l'horreur des attaques de Charlie Hebdo et de la prise d'otages de la porte de Vincennes vient le temps de la réaction. Du côté des politiques on manie le symbole et le bâton. A Charlie Hebdo, on s'accroche à sa liberté d'expression et à ses valeurs.

11h: Les trois policiers tués dans les attaques distingués
Le président de la République a rendu hommage aux membres des forces de l'ordre morts dans les attentats: 
«Nous avons vu ce que les Français sont capables de faire quand l'essentiel est en cause et qui nous rend plus robustes, plus solides pour affronter quelque péril que ce soit, car nous sommes la France, un pays qui est le point de ralliement pour le monde quand la liberté est en cause. Ahmed Merabet, Franck Brinsolaro, Clarissa Jean-Philippe, grâce à vous, avec vous, la France est debout»

Les insignes de la Légion d'honneur ont ensuite été remis par François Hollande à titre posthume à Ahmed Berabet, Franck Brinsolaro et Clarissa Jean-Philippe

15h: Conférence de presse de l'équipe de Charlie Hebdo
Très ému, c'est Luz qui s'est exprimé au nom de toute l'équipe du journal satirique. Le dessinateur a expliqué le choix fait pour la une du journal à paraitre mercredi. En couverture, on retrouvera Mahomet tenant un écriteau «Je suis Charlie». Les rédacteurs du journal ont confié, à la journaliste de 20 Minutes présente sur place, que le numéro à paraitre s'est fait «dans la douleur et dans la joie»

15h30: La Marseillaise retentit dans l'Assemblée nationale
C'est une chose qui n'était plus arrivée depuis 1918 dans l'hemicycle. Comme un seul homme, les députés se sont levés et ont chanté une Marseillaise digne et solenelle.

#from=embediframe

15h50: Manuel Valls prend la parole à l'Assemblée nationale
Face aux députés, le Premier ministre a tenu un discours fort. Devant un hémicycle debout, Manuel Valls a rendu d'abord hommage aux forces de l'ordre, avant de détailler le dispositif policier mis en place pour prévenir de nouvelles attaques terroristes.

Puis, la voix pleine d'émotion, il s'est emporté contre ceux qui propagent la haine antisémite: «Sans les juifs de France, la France ne serait plus la France. Ce message, c'est à nous tous de la clamer haut et fort. Nous ne nous sommes pas assez indignés. Comme peut-on accepter qu'on ne peut pas enseigner la Shoah dans certains établissements! On s'attaque ainsi à la France. Comment peut-on accepter un antisémite notoire tenir son spectacle dans une salle comble.» 

18h30: Coulibaly avait contracté un prêt en décembre
Le quotidien régional, La Voix du Nord a révèlé que Amedy Coulibaly avait contracté un prêt à la consommation de 6.000 euros au mois de décembre auprès de l'organisme de crédit Cofidis. De l'argent qui aurait pu servir à financer son action terroriste et celle des frères Kouachi.

20h15: Une nouvelle vidéo de l'attaque de «Charlie Hebdo» mise en ligne
Sky News a mis en ligne de nouvelles images de l'attaque qui a visé Charlie Hebdo mercredi dernier, tout du moins des secondes qui ont succédé à la tuerie qui a coûté la vie à douze personnes. On y voit notamment les frères Kouachi tirer à de très nombreuses reprises sur une voiture de police.