VIDEO. «Charlie Hebdo»: Les fausses rumeurs envahissent le web (la suite)

INTOX Autre forcené arrêté... Responsabilité de Taubira... Mains attachées de Coulibaly...

Cédric Garrofé

— 

Après l'attaque terroriste pérpétrée contre Charlie Hebdo, de nombreux internautes diffusent de fausses informations.
Après l'attaque terroriste pérpétrée contre Charlie Hebdo, de nombreux internautes diffusent de fausses informations. — 20Minutes

Et ça continue. Plusieurs jours après les différentes attaques perpétrées par les frères Kouachi et Coulibaly, les thèses complotistes et fausses informations en tout genre continuent de fleurir sur la toile. La rédaction de 20 Minutes continue de répondre à celles qui se diffusent le plus sur les réseaux sociaux.

>> Cliquez ici pour consulter notre première liste de fausses informations

1-Coulibaly n'a fait qu'un an de prison. C'est la faute de Taubira
 

Sur les réseaux sociaux, des internautes cherchent à faire porter la responsabilité des deux attaques d'Amédy Coulibaly à Christiane Taubira, ministre de la justice. Selon eux, le djihadiste n'aurait passé qu'une année en prison, avant d'être libéré au titre d'une réduction de peine en 2014. Pourtant, Amedy Coulibaly a passé plus de 4 ans derrière les barreaux.

Condamné à 5 ans de prison ferme le 20 décembre 2013, pour avoir participé au projet d'évasion de l'auteur des attentats de Saint Michel en 1995, Smaïn Aït Ali Belkacem, Coulibaly avait en effet été placé en détention provisoire dès le 23 mai 2010. Avant de bénéficier d'une remise de peine pour «bon comportement» et d'être libéré par le juge de l'application des peines en mai 2014. Soit plusieurs mois avant la promulgation de la réforme pénale de Christiane Taubira, comme le rappelle Libération.

2-Hollande ne pouvait pas se rendre au siège de «Charlie Hebdo» aussi rapidement
 

François Hollande est arrivé sur les lieux près d'une heure avec le début des attaques à Charlie Hebdo. Vers 12h35, soit 15 minutes après son départ de l'Elysée. Un délai qui n'a rien d'exceptionnel, le Palais de l'Elysée n'étant distant que de 5 kilomètres des locaux de l'hebdomadaire satirique.

3-Un autre forcené aurait été arrêté
 

Après la Marche républicaine en hommage aux victimes des attentats dimanche, le polémiste Dieudonné a tenu à partager sur sa page Facebook une vidéo évoquant le témoignage d'un «habitant ayant vu un des forcenés se rendre (vendredi) vers 13h».

S'il y a bien eu une arrestation vendredi après-midi Porte de Vincennes, elle concerne Lassana Bathily, salarié de l'épicerie casher. «Je suis sorti en courant, j'ai vu les policiers qui m'ont dit "Par terre! Mains sur la tête!"», a-t-il raconté sur BFMTV. Interrogé pour vérification, le jeune homme a ensuite collaboré avec les forces de l'ordre en dessinant les plans du magasin. 

4-Coulibaly avait les mains attachées
 

Des internautes croient savoir que Coulibaly, lors de l'assaut Porte de Vincennes, avaient les mains attachées.

Pourtant, un arrêt sur images démontre que le djihadiste, lors de sa sortie de l'hypercasher avait les mains libres. On distingue notamment son bras gauche, lorsque celui-ci tombe en arrière.

Une photo, où l'on distingue plus nettement le corps de Coulibaly après l'assaut circule sur Internet. Elle convaincra définitivement les plus sceptiques. 

D'autres fausses informations qui circulent sur Internet à voir en vidéo ci-dessous
 

#from=embediframe