Attaques terroristes à Paris: L'autorité musulmane égyptienne dénonce la nouvelle caricature du prophète dans «Charlie Hebdo»

LIVE Revivez tous les événements liés aux attaques terroristes ce mardi...

M.P et Audrey Chauvet

— 

Hommage aux policiers tués dans les attentats des 7 et 8 janvier 2015, le 13 janvier à la Préfecture de police de Paris.
Hommage aux policiers tués dans les attentats des 7 et 8 janvier 2015, le 13 janvier à la Préfecture de police de Paris. — AFP PHOTO PATRICK KOVARIK

Près d'une semaine après l'attaque de Charlie Hebdo, la vie commence à reprendre son cours un peu plus normal. L'hebdomadaire satirique a dévoilé sa une de de demain, montrant Mahomet avec un panneau «Je suis Charlie». Ségolène Royal se rend en Israël, où seront enterrés les quatre juifs tués vendredi dans la prise d'otages de l'épicerie casher porte de Vincennes.

Ce live s'interrompt pour laisser place à un nouveau live tout neuf à lire ici.
Merci de nous suivre.
14h50: Les obsèques d'Ahmed Merabet se terminent à Bobigny



 
13h57: L'autorité musulmane égyptienne dénonce la nouvelle caricature du prophète

La Une du numéro de Charlie Hebdo à paraître ce mercredi ne plait pas à l'autorité musulmane égyptienne: l'instance représentant l'islam auprès des autorités égyptiennes, Dar al-Ifta, a «mis en garde» mardi contre la publication d'un nouveau dessin représentant le prophète Mahomet dans Charlie Hebdo.«Cette action est une provocation injustifiée pour les sentiments d'1,5 milliard de musulmans à travers le monde», a indiqué Dar al-Ifta dans un communiqué.

La semaine dernière, le gouvernement égyptien avait affirmé être «aux côtés de la France face au terrorisme qui nécessite un effort international conjoint pour y mettre fin». La ligue arabe avait condamné «avec force cette attaque terroriste» et Al-Azhar, principale autorité de l’islam sunnite, avait déploré une attaque «criminelle», soulignant que « l’islam dénonce toute violence ». Un quotidien égyptien très populaire, Al-Masri Al Youm, avait publié une partie des caricatures du prophète publiées dans Charlie Hebdo.


 
13h52: De longs applaudissements entendus à l'enterrement de Ahmed Merabet



Crédit photo: A.L.Béraud/20 Minutes
 
13h35: Des représentants juifs et catholiques présents aux obsèques de Ahmed Merabet à Bobigny, d'après notre journaliste sur place




 
13h29: Le prochain numéro de Elle rendra hommage à Charlie Hebdo


 
13h28: Début des obsèques du policier Ahmed Merabet à Bobigny

La dépouille du policier Ahmed Merabet, assassiné le 7 janvier en marge de l'attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo, est arrivée mardi à bord d'un corbillard, fendant une foule silencieuse de quelques centaines de personnes réunies au cimetière musulman de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Le cercueil de ce fonctionnaire, qui devait fêter ses 41 ans le 8 février, était recouvert d'un drapeau français et entouré de trois hommes portant des petits coussins bleus ornés de son képi et de ses décorations.
 
13h05: L’association Coexister, «mouvement interreligieux des jeunes Juifs, Chrétiens, Musulmans, Athées ou Agnostiques pour le vivre-ensemble, la laïcité et la fraternité» propose son aide pour sécuriser les mosquées.



 
12h16: Jérusalem: La cérémonie de funérailles se termine

Les corps ont été emportés pour être enterrés dans le cimetière du Har Hamenouhot.
12h10: Ségolène Royal remet les insignes de Chevalier de la Légion d'honneur aux familles des quatre victimes de la prise d'otages à Vincennes

La légion d'honneur est remise aux quatre victimes juives à titre posthume pour que soit rappelé «le sens de leur vie, la signification de leur mort».
12h05: Jérusalem: Ségolène Royal déclare que «chaque coup porté à un juif est un coup porté au peuple français».

Représentant la France aux funérailles des quatre victimes de la prise d'otage à l'hyper casher, Ségolène Royal a «assuré la détemination sans faille du gouvernement français de lutter contre toute forme d'aécte antisémite»: «Je sais l'effroi et la peur légitime que suscitent de tels actes mais je veux vous redire avec force ceci: chaque coup porté à un juif est un coup porté au peuple français». L'antisémitisme «n'a pas sa place en France», a ajouté Ségolène Royal.
12h04: Jérusalem: Benjamin Netanyahou estime que «Le monde commence à comprendre la menace de l'extrémisme islamiste»

Assistant aux funérailles des quatre victimes de la prise d’otages de Vincennes, le Premier ministre israélien estime que «le monde commence à comprendre la menace de l'extrémisme islamiste»
 
12h02: Un hommage national sera rendu à toutes les victimes des attentats la semaine prochaine aux Invalides

Un hommage national aux victimes des attentats sera rendu la semaine prochaine dans la cour d'honneur des Invalides, a-t-on appris mardi de source gouvernementale. Le chef de l'Etat présidera cet hommage national aux 17 victimes de ces attentats.
 
 
11h59: Paris: La marche funèbre retentit dans la cour de la Préfecture de police alors que les trois cercueils la quittent, suivis des familles des victimes



 
 
11h55: Paris: François Hollande : «Grâce à vous, avec vous, la France est debout»

Le Président a terminé le discours d'hommage aux policiers tués.
«Nous avons vu ce que les Français sont capables de faire quand l'essentiel est en cause et qui nous rend plus robustes, plus solides pour affronter quelque péril que ce soit, car nous sommes la France, un pays qui est le point de ralliement pour le monde quand la liberté est en cause.
Le peuple de France a rendu le plus bel hommage possible à la police, à la gendarmerie, à tous ceux qui assurent notre sécurité et a envoyé un message aux plus jeunes qui doivent comprendre ce qui est en cause car cela fondera leur engagement jusqu'au terme de leur existence.
Ahmed Merabet, Franck Brinsolaro, Clarissa Jean-Philippe, grâce à vous, avec vous, la France est debout»
 
11h50: Paris: François Hollande: «La France ne cède jamais, ne rompt jamais, ne plie jamais, elle fait face, elle est debout».

Le Président de la république poursuit l'hommage aux policiers tués.
«La folie n'avait pas de religion, elle avait le masque de la haine, la haine de ce que la France représente.
La France peut être attaquée, agressée, meurtrie comme elle l'est aujourd'hui, notre grande et belle France ne cède jamais, ne rompt jamais, ne plie jamais, elle fait face, elle est debout.
Grâce à vous, c'est la liberté qui a gagné face à la barbarie et c'est le peuple de France qui a exprimé son attachement à vivre ensemble dans la concorde et la fraternité.»

 
11h47: Paris: L'équipe de Charlie Hebdo présente à l'hommage aux policiers

11h46: Jérusalem: Le président israélien juge inacceptable que les juifs aient peur en Europe

Présent aux funérailles des quatre victimes de la prise d’otages à Vincennes, le président israélien Reuven Rivlin a déclaré «inacceptable que les juifs aient peur en Europe» et précisé que «Les juifs de France sont bienvenus en Israël, mais pas à cause de la peur»
 
11h29: Paris: François Hollande prend la parole: «Clarissa, Franck, Ahmed, sont morts pour que nous puissions vivre libres»

Le Président de la république prend la parole pour l'hommage aux policiers tués.
«Cette femme, ces hommes avaient un idéal, celui de servir la République, ils sont morts dans l'accomplissement de leur mission avec courage, bravoure, dignité. Ils sont morts en policiers.»
«Les citoyens ont dit leur reconnaissance et leur fierté en pensant à ceux qui sont morts pour la République, à ceux qui ont été blessés, à ceux qui ont mené les assauts à Vincennes et à Dammartin et mettre un terme à cette tuerie.»
«Dimanche dernier, la France a montré sa force face aux fanatiques et adressé sa solidarité à toutes les victimes du terrorisme.»
«Clarissa, Ahmed et Franck, qui représentent la diversité des origines, des parcours, des missions, qui illustrent le dévouement et l'attachement aux valeurs de notre République, ce matin devant la France pour que rien ne puisse être oublié, ils ont été élevés au rang de chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur avec citation à l'ordre de la Nation.»
11h28: Une filière afghane a aidé Hayat Boumeddiene à quitter la France

D’après les informations du Monde, un ressortissant français connu des services de renseignement a été vu en Turquie avec la compagne d’Amedy Coulibaly, qui se trouve désormais en Syrie. L’homme avec qui elle est arrivée en Turquie serait Mehdi Belhoucine, un Français de 23 ans, qui avait mis en ligne des vidéos de propagande djihadiste produites notamment par l’organe médiatique d’Al-Qaida. Un réquisitoire du parquet de février 2014 précisait «la profondeur de ses convictions djihadistes et son rôle de relais de la propagande djihadiste sur Internet.»
 
11h20: Paris: Les insignes de la Légion d'honneur sont remis par François Hollande à titre posthume à Ahmed Berabet, Franck Brinsolaro et Clarissa Jean-Philippe
11h18: Jérusalem: Des centaines de personnes assistent aux funérailles des quatre juifs tués vendredi à Paris

Une foule considérable de quelque 2.000 proches, officiels et anonymes français et israéliens s'est rassemblée dans l'immense cimetière du Har Hamenouhot (mont du Repos) où seront enterrés Yohav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham et François-Michel Saada.
 
11h13: Paris: Les cercueils des trois policiers arrivent dans la cour de la Préfecture de police

(capture d'écran BFM TV)
11h09: Paris: François Hollande salue les familles des policiers tués

Il a longuement serré la main de la mère de Clarissa Jean-Philippe, éplorée. La jeune femme a été tuée à Montrouge jeudi dernier par Amedy Coulibaly.
11h05: Jérusalem: Les corps des quatre victimes de la prise d'otages arrivent au cimetière

(capture d'écran BFM TV)
11h05: Paris: François Hollande passe les troupes en revue en silence
11h02: François Hollande arrive à la cérémonie de la Préfecture de police avec Manuel Valls et Bernard Cazeneuve

La Marseillaise retentit dans l'enceinte de la Préfecture de police.
11h01: A Jérusalem, Benjamin Netanyahou arrive au cimetière où seront enterrées les quatre victimes juives de la prise d'otage de Vincennes
10h58: Les policiers tués se verront remettre la Légion d'honneur à titre posthume

Leurs familles arrivent actuellement à la Préfecture de police.
10h53: Les officiels arrivent à la cérémonie d'hommage aux policiers tués à la Préfecture de police de Paris

De g.à d.: Christiane Taubira, ministre de la Justice, Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, Gérard Larcher, président du Sénat, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense
10h51: Jean-Yves Le Drian annonce que le déploiement de 10.500 soldats serait géré comme une «opération militaire»

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a déclaré mardi que le déploiement de 10.500 soldats sur le territoire national après les attentats de Paris était géré comme une «opération militaire» et que ces militaires combattaient «le même ennemi» qu'à l'étranger. «C'est une opération militaire comme les opérations que nous menons à l'extérieur, elle est commandée par le chef d'état-major des armées», a-t-il dit sur Europe 1. Le déploiement, en cours depuis les attentats, a été accéléré lundi et sera achevé mercredi.



Le Drian : "c'est une opération militaire" par Europe1fr  
10h43: Des livrets de laïcité seront distribués dans tous les établissements scolaires

D’après les informations des Echos, Manuel Valls et Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, annonceront bientôt la mise en place de livrets de laïcité dans tous les établissements scolaires. La consultation sur la laïcité, entamée ce lundi avec les syndicats de l’éducation, les fédérations de parents et les lycéens, devrait être élargie.
 
10h38: Un homme mis en garde à vue pour apologie du terrorisme à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

Un individu est ce mardi matin en garde à vue à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) pour «apologie du terrorisme», a appris 20 Minutes de sources policières. Issa F., interpellé lundi, est soupçonné d’avoir mis en ligne sur son compte Facebook une vidéo dans laquelle il ferait «l’apologie d’actes du terrorisme».
10h34: De nombreuses personnes sont déjà rassemblées autour du cimetière israélien

Les familles des quatre victimes de la prise d'otage précisent que l'enterrement en Israël correspond à un choix personnel, culturel et religieux, pas un choix politique. Le président israélien, le Premier ministre Benjamin Netanyahou et Ségolène Royal seront présents.
La cérémonie devrait être quasiment simultanée avec celle à la Préfecture de police de Paris en hommage aux policiers tués.
10h18: Pour ceux qui n'auraient pas bien vu...


 
10h06: Un écran géant à Paris pour suivre l'hommage aux policiers

L'hommage aura lieu ce mardi à11h.
>> Qui sont les trois policiers tués par les frères Kouachi et Coulibaly?
 
 
9h57: Farid Benyettou, le «chef» de la filière des Buttes Chaumont, s'est présenté spontanément aux enquêteurs

Celui qui était soupçonné d'avoir radicalisé les frères Kouachi dans la filière dite des Buttes-Chaumont s'est présenté spontanément à la police ce lundi mais n'a pas été placé en garde à vue. Il a condamné les attentats ce lundi soir dans un entretien accordé à I-télé.
9h50: Un Français détenu en Bulgarie est soupçonné de liens avec les frères Kouachi

Un Français arrêté en Bulgarie le 1er janvier pour avoir tenté de se rendre en Syrie est soupçonné de liens avec Chérif Kouachi, l'un des auteurs de l'attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo, a annoncé la justice bulgare à l'AFP mardi. Le mandat d'arrêt européen émis par la France à l'encontre de Fritz-Joly Joachin mentionne l'accusation de «participation à un groupe criminel armé dont l'objectif était l'organisation d'actes terroristes», a déclaré Darina Slavova, procureure générale de Haskovo (sud). «Avant son départ le 30 décembre pour la Turquie, il a été plusieurs fois en contact avec l'un des deux frères, Chérif Kouachi», précise encore le mandat.
 
9h45: Un homme écope de quatre ans de prison pour avoir félicité les frères Kouachi

Un homme de 34 ans, qui avait fait l'apologie des frères Kouachi lors de son arrestation en état d'ivresse après un accident de voiture, a été condamné lundi à quatre ans de prison, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Valenciennes (Nord). «La sévérité des peines prononcées s'explique grandement par les propos tenus faisant l'apologie des actes de terrorisme», a expliqué François Pérain, procureur de Valenciennes.
>> Apologie du terrorisme: Les sanctions tombent dans toute la France

Le prévenu, originaire de Douchy-les-Mines (Nord), a fait l'objet d'une comparution immédiate pour conduite sous l'emprise d'un état d'ivresse manifeste et refus de se soumettre aux vérifications en état de récidive, blessures involontaires, et apologie d'actes de terrorisme. Il avait percuté un autre véhicule et blessé légèrement un père et sa fille de 12 ans samedi à Haulchin (Nord). Au moment de son interpellation, il a tenu «des propos particulièrement virulents sur le bien-fondé des actes de terrorisme commis la semaine dernière», a précisé François Pérain. «Il devrait y en avoir plus des Kouachi. J'espère que vous serez les prochains (...) Vous êtes du pain béni pour les terroristes», a-t-il notamment lancé aux policiers.
 
 
9h41: Les quatre victimes de la prise d’otages au supermarché casher de Vincennes enterrées ce mardi en Israël

Les corps des quatre hommes tués dans la prise d’otage de Vincennes sont arrivés dans la nuit à Tel-Aviv et seront mises en terre ce mardi au cimetière du Har Hamenouhot, près de Jérusalem. C’est dans ce cimetière qu’ont également été enterrés les trois enfants et l’enseignant tués en France par Mohamed Merah en 2012. Ségolène Royal représentera la France lors de ces funérailles.

 
9h20: Siné soutient «Charlie Hebdo»
L'ex-dessinateur de Charlie Hebdo, désormais à la tête du mensuel Siné, consacre sa une à Charlie Hebdo.
 
9h00: Charlie Hebdo partira comme des petits pains
/photo/1
 
8h45: Guéant ne s'abonnera pas à «Charlie Hebdo»

L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant (UMP) aime la Une du Charlie Hebdo des survivants, sur laquelle Mahomet arbore le panneau «Je suis Charlie», puisque «tout est pardonné», mais ne s'abonnera pas pour autant.

Sur France Info; il a commenté: «C'est une "Une" assez émouvante parce qu'elle est une main tendue, l'expression d'une volonté d'apaisement dans une société forcément déboussolée par ces attentats odieux. Donc ça me convient ». A-t-il l'intention de s'abonner à l'hebdomadaire satirique? «Je ne crois pas, non», «j'ai souvent été choqué personnellement par des caricatures de ce journal». Cependant, a ajouté Claude Guéant, « la liberté, c'est une liberté ».
 

8h32: Les policiers tués cités à l'ordre de la Nation
trois policiers qui sont morts sous les balles des frères Kouachi et d'Amédy Coulibaly ont été cités «à l'ordre de la Nation» par le Premier ministre, annonce le Journal Officiel de mardi.

 
8h00: Appel à un renforcement de la liberté d'expression

Des défenseurs des droits de l'Homme ont demandé mardi un renforcement de la liberté d'expression en Australie où, selon eux, les caricatures de Mahomet de Charlie Hebdo tombent sous le coup de la loi. L'an dernier, Canberra a renoncé à abroger un article de la loi sur la discrimination raciale qui considère comme un délit «toute offense, humiliation ou insulte» à l'encontre d'autrui en raison de sa race, suite à des tensions communautaires dans le pays.
 

7h40: Le corps des quatre juifs sont arrivés en Israël pour être enterrés
Les corps des quatre juifs français tués vendredi à Paris dans l'attaque d'un magasin casher sont arrivés en Israël mardi avant l'aube pour être enterrés dans la douleur à Jérusalem à la mi-journée. Ségolène Royal représentera l'Etat français.
 
7h30: Coulibaly sur la liste des terroristes des Etats-Unis
Amedy Coulibaly figurait sur la liste des passagers interdits de vols aux Etats-Unis. CNN a précisé que le djihadiste de 32 ans était référencé sur une large liste de terroristes potentiels (la liste TIDE), qui comprend environ un million de noms. En France, il était surtout fiché pour des faits de grande délinquance.
 

7h27: Mahomet est Charlie

La une de Charlie Hebdo, diffusé mercredi à 3 millions d'exemplaires, met Mahomet à l'honneur, avec ce titre: «Tout est pardonné». Malgré le drame, les journalistes ont gardé leur irrévérence.