Sète: Le forcené qui menaçait de faire sauter son immeuble s'est rendu

FAITS DIVERS Il s’agirait d’un individu ayant des problèmes psychologiques...

Jérôme Diesnis et Nicolas Bonzom, à Sète

— 

Le forcené retranché chez lui se rend, à Sète, le 12 janvier 2015.
Le forcené retranché chez lui se rend, à Sète, le 12 janvier 2015. — NICOLAS BONZOM / 20 MINUTES

Le forcené d’une quarantaine d’années qui s’était retranché depuis la fin de matinée dans son appartement de Sète s'est rendu. Enfermé chez lui, au quatrième et dernier étage d’un immeuble de la cité de l’île de Thau, un quartier de Sète, il menaçait de faire exploser une bouteille de gaz. Il avait de lui-même appelé les pompiers dans la matinée.

L'immeuble de Sète, dans l'Hérault, où un individu menace de faire tout faire sauter, le 12 janvier 2015. - NICOLAS BONZOM / 20 MINUTES

«Pendant plusieurs minutes, il n’a pas arrêté de faire des allers et retours avec un panneau à la fenêtre disant: "Je vais tout faire péter", témoigne Hamza Benhada, un riverain qui habite dans le bâtiment mitoyen. On le connaît très peu dans le quartier, il est très solitaire et discret. Il n’y a pas longtemps, il a fait un séjour en psychiatrie.»

Sans arme ni violence

Plus tôt, les pompiers et les policiers avaient évacué tous les habitants de l’immeuble et mis en place un périmètre de sécurité. Un négociateur de la police nationale avait entamé des discussions, mais le forcené n’avait émis aucune revendication.

 

 

L'individu s'est finalement rendu. Le Raid n'a même pas eu à intervenir.