Charlie Hebdo: Revivez la journée du lundi 12 janvier 2015

LIVE Revivez tous les événements liés aux attentats de la semaine dernière sur «20minutes.fr»...  

V.V., A.Ch. et N.Beu.

— 

Patrick Pelloux (à dr.) durant la marche républicaine du dimanche 11 janvier 2015. T. Samson / AFP
Patrick Pelloux (à dr.) durant la marche républicaine du dimanche 11 janvier 2015. T. Samson / AFP — AFP

Les événements à retenir ce lundi:

23h20: C'est la fin de ce live. Merci de nous avoir suivis.

23h: Tignous inhumé jeudi au Père-Lachaise

Le dessinateur Tignous sera inhumé jeudi après-midi, au cimetière parisien du Père-Lachaise, a annoncé la mairie de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, où il habitait.

22h36: Mahomet à la Une de «Charlie»

Selon l'AFP, Mahomet sera représenté à la une du prochain «Charlie Hebdo», qui paraît mercredi, tenant une pancarte «Je suis Charlie». Une larme à l'oeil, le prophète est dessiné par Luz, sous le titre «Tout est pardonné».

22h30: Le récit de Lilian, qui est resté sous un évier pendant la longue prise d'otage de Dammartin

Lilian Lepère, le graphiste de 26 ans de l'imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), a raconté son épreuve, lundi au journal télévisé de France 2. l'homme est resté huit heures et demie sans bouger, vendredi, caché dans un meuble étroit sous un évier, alors que les frères Kouachi étaient retranchés dans l'entreprise.
?start=2
 

22h: Farid Benyettou condamne les attentats

Dans un document exclusif iTélé, Farid Benyettou, ancien mentor de la filière des Buttes-Chaumont, condamne les attentats de Paris. Il dit avoir rencontré Chérif Kouachi «il y a deux mois» et affirme qu'il n'y avait rien qui pouvait laisser présager d'un passage à l'acte. Il raconte également avoir discuté des assassinats commis par Mohamed Merah avec Chérif Kouachi et s'être prononcé contre le meurtre d'enfants et de militaires.

21h30: Manuel Valls a assuré lundi soir «ses compatriotes musulmans de son soutien»

« Des mosquées ont subi des dégradations. Je veux assurer nos compatriotes musulmans de mon soutien, a écrit lundi soir le Premier ministre, Manuel Valls, sur son compte Twitter. Chaque Français doit être protégé. »

 

Plus d'une cinquantaine d'actes antimusulmans ont été relevés en France depuis l'attentat djihadiste contre Charlie Hebdo mercredi, a annoncé lundi à l'AFP l'Observatoire contre l'islamophobie du Conseil français du culte musulman (CFCM), qui appelle l'État à « renforcer la surveillance ».

20h51: Ségolène Royal en Israël demain

La ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, représentera la France aux funérailles en Israël des quatre victimes de l'attaque contre l'Hyper Cacher de Paris, a-t-on appris lundi de sources diplomatiques. Elle sera mardi à Jérusalem à la demande du président de la République, François Hollande, selon la même source. Ségolène Royal lira un message au nom de la France au cours de la cérémonie, a précisé le ministère de l'Ecologie dans l'agenda de la ministre, rendu public aujourd'hui.

20h47: Al-Qaida menace la France de nouvelles attaques
Le groupe islamiste Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a averti la France qu'elle s'exposerait à de nouvelles attaques si elle persistait dans sa politique «hostile à l'islam». Dans un message diffusé sur des sites islamistes, Aqmi salue aussi «les trois cavaliers de l'islam héros de la bataille de Paris», en référence aux auteurs des attentats ayant secoué la capitale française.
20h37: Une manif anti-«islamisation de l'Europe» interdite

Le préfet du Morbihan a interdit par arrêté une manifestation appelée pour mardi à Vannes par un collectif baptisé «luttons unis contre l'islamisation de l'Europe» (Lucide Breizh), en raison du «risque fort de trouble à l'ordre public». L'appel à ce rassemblement, «Bretons contre l'islamisme» prévu à 20h sur le port de plaisance de Vannes, a été lancé sur Facebook par ce groupe qui affirme vouloir lutter contre «l'islamisation de l'Europe». Selon l'arrêté rendu public par la préfecture, cette manifestation «n'a fait l'objet d'aucune déclaration» et l'appel «ne permet pas d'identifier le nom des orrganisateurs».

20h34: Le PC veut faire passer «l'amendement Charb»

Pierre Laurent, secrétaire national du parti communiste (PCF) a «fait le serment» lundi de «faire l'amendement Charb» lors d'une cérémonie de voeux transformée en hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo. «Ils ont voulu tuer la liberté de la presse, répondons par la liberté de la presse», a déclaré Pierre Laurent. Le groupe communiste a déposé lundi après-midi un amendement au texte de loi sur la presse adopté en décembre par l'Assemblée et qui revient au Sénat. Il s'agit de faciliter le financement par souscription des journaux. Cette disposition était «une demande de Charb et Charlie Hebdo» faite début décembre, a expliqué Pierre Laurent. «J'en fais le serment, nous ferons adopter l'amendement Charb!», a-t-il promis.

20h29: Le prix Daniel Pearl pour «Charlie Hebdo»

L'édition 2015 du prix Daniel Pearl pour le courage et l'intégrité en journalisme a été décerné à Charlie Hebdo, a indiqué lundi le club de la presse de Los Angeles, en coordination avec la famille du journaliste assassiné en 2002. «Nous sommes profondément honorés. Bien entendu, nous allons l'accepter», a réagi Gerard Biard, le rédacteur en chef de Charlie Hebdo. «Aucun acte de terrorisme ne peut arrêter la liberté d'expression. Donner le prix Daniel Pearl à Charlie Hebdo est un message fort en ce sens», a commenté le président du Los Angeles Press Club, Robert Kovacik, dans un communiqué affiché sur la page Facebook de l'organisation.

 

20h19: Un «Charlie» à trois millions
Le numéro de Charlie Hebdo de mercredi sera imprimé à trois millions d'exemplaires, au lieu de 1 million initialement prévu, selon les messageries MLP (Messageries lyonnaises de presse), distributeur du journal, qui reçoit des avalanches de commandes de France et de l'étranger. Pour le premier million d'exemplaires, toute la recette ira à Charlie Hebdo, le réseau de distribution ayant accepté de travailler gratuitement. Charlie Hebdo était imprimé jusqu'ici à 60.000 exemplaires et vendu à 30.000.

20h13: Un numéro de «Spirou» en hommage à «Charlie»
Un hors-série du journal Spirou auquel plus de 150 dessinateurs ont participé sera mis en vente vendredi en hommage à Charlie Hebdo, afin de défendre «la liberté d'expression, l'un des principes les plus précieux», soulignent les éditions Dupuis. Le plus connu des caricaturistes belges, Pierre Kroll, a notamment fait un dessin pour ce numéro spécial de Spirou dont les bénéfices seront reversés aux familles des victimes. C'est Yoann qui s'est chargé de la couverture. Sous son célèbre costume de groom, Spirou porte un tee-shirt «Je suis Charlie».

20h01: Dieudonné, persona non grata dans plusieurs villes
Un air de déjà-vu. Marc Ladreit de Lacharrière, dont le fonds d'investissement contrôle Vega, un exploitant de plusieurs Zénith, a annoncé lundi avoir donné instruction à ses équipes de «ne pas programmer le spectacle de Dieudonné», visé par une enquête pour apologie du terrorisme. «Je suis terriblement outré par le commentaire de Dieudonné sur Facebook "Je me sens Charlie Coulibaly"», a déclaré l'homme d'affaires dans un communiqué. «En conséquence, j'ai demandé à mes équipes de faire le nécessaire, en liaison avec les différentes collectivités concernées, pour ne pas programmer» son spectacle, La Bête immonde, a-t-il ajouté. Le maire UMP de Nice, Christian Estrosi, a pour sa part annoncé avoir demandé à ses services de prendre un arrêté pour interdire le spectacle de Dieudonné prévu dans sa ville. Quant au maire UMP de Limoges, Emile-Roger Lombertie, il va prendre un arrêté pour interdire le spectacle, prévu en juin dans sa ville, de Dieudonné, a annoncé la mairie dans un communiqué.
19h54: Washington a des regrets
La Maison Blanche a regretté de ne pas avoir envoyé un responsable de premier plan à la «marche républicaine» dimanche à Paris, qui a rassemblé plus d'un million de personnes parmi lesquels une cinquantaine de dirigeants. «Nous aurions dû envoyer quelqu'un de plus haut niveau», a admis Josh Earnest, porte-parole de l'exécutif américain, répondant à de nombreuses critiques dans la presse américaine sur l'absence du président Barack Obama, de son vice-président ou de l'un de ses ministres lors de ce rassemblement sans précédent.
19h45: Merkel et Hidalgo effacées
En Israël, les lecteurs de Hamevasser, journal hassidique israélien, n'ont pas vu Angela Merkel et Anne Hidalgo en tête du cortège des personnalités politiques de la marche de dimanche. Et pour cause: dans son édition du jour, le journal a tout simplement effacé la Chancellière ainsi que la maire de Paris, relève Rue89. Pour Hamewasser, la représentation des femmes est en effet indécente. Un montage, et le tour est joué.
18h47: L’hommage aux trois policiers morts retransmis sur écran géant
La préfecture de police de Paris rendra hommage, demain à 11h, à Ahmed Merabet, Clarissa Jean-Philippe et Franck Brinsolaro, les trois policiers morts lors des fusillades de Charlie Hebdo et de Montrouge la semaine dernière. La cérémonie se déroulera dans la cours de la préfecture de police de Paris, 1 rue de Lutèce (4e arrondissement). Le lieu ne pouvant accueillir qu’un nombre limité de personnes, la cérémonie sera diffusée sur écran géant place Louis-Lepine (4e), juste à côté. Si leur présence est encore à confirmer, François Hollande, le président de la République, et Manuel Valls, le Premier ministre, pourraient assister à la cérémonie, indique la préfecture de police de Paris
18h37: Les députés PS saluent la mémoire des victimes

Un séminaire des députés socialistes, en présence de Manuel Valls et de Bernard Cazeneuve, a débuté lundi par une minute de silence à la mémoire des 17 personnes tuées dans les attentats de Paris, après une standing ovation, selon des élus présents. L'arrivée du Premier ministre et du ministre de l'Intérieur dans la salle Colbert de l'Assemblée nationale a suscité une standing ovation, ont relaté sur leurs comptes Twitter les députés Annick Lepetit, Pascal Popelin ou Sébastien Pietrasanta. Puis, le groupe socialiste a marqué, sur proposition de son président Bruno Le Roux, une minute de silence pour «rendre hommage aux victimes de la barbarie», selon la formule d'Hugues Fourage, l'un des porte-parole des députés et un proche de Manuel Valls. Des pancartes noires barrées des formules écrites en blanc «Je suis Charlie» étaient disposées derrière la tribune où étaient assis Claude Bartolone, Manuel Valls, Bruno Le Roux, Bernard Cazeneuve, Jean-Christophe Cambadélis.

18h20: Juppé salue le «sang-froid» de l'exécutif

L'ancien Premier ministre Alain Juppé a salué, lundi, le «sang-froid et la détermination» de l'exécutif dans la gestion de la crise provoquée par une semaine sanglante d'attentats islamistes dans Paris, tout en soulignant l'ampleur de la «tâche qui nous attend» désormais. «Les plus hautes autorités de l'Etat ont fait preuve du sang froid et de la détermination qui convenaient dans la gestion de cette crise», a souligné Juppé, après avoir salué la mémoire des 17 victimes des attentats en les nommant une à une, et les blessés «qui souffrent dans leur chair».

18h06: Une vidéo montre l’arrivée d’Hayat Boumeddiene à l’aéroport d’Istanbul

On savait qu’Hayat Boumeddiene avait pris un vol entre Madrid et Istanbul le 2 janvier dernier. Une vidéo de la caméra de surveillance de l’aéroport stambouliote a été diffusée ce lundi par la télévision turque: on y voit Hayat Boumeddiene passer au contrôle en compagnie d’un homme, identifié comme Mehdi Sabry Belhoucine, un Français âgé de 23 ans connu des services de renseignement.

Le ministre des Affaires étrangères turc a expliqué qu’Hayat Boumeddiene «est entrée en Turquie le 2 janvier en provenance de Madrid. Elle est ensuite restée avec une autre personne dans un hôtel de Kadiköy. Elle est ensuite passée en Syrie le 8 janvier, ses relevés téléphoniques le montrent.»
 
17h46: Une minute de silence au Parlement européen

Martin Schulz, le président du Parlement européen, a ouvert la session de ce lundi avec un discours en hommage aux victimes des attentats: «Nous, les représentants du Parlement européen, incarnons, nous aussi, tout ce que ces fanatiques haïssent: la collaboration pacifique entre des hommes et des femmes que parfois tout sépare». Une minute de silence a été respectée.
 
17h31: Un commentateur de Fox News taxé de «parfait idiot» par David Cameron

Le journaliste américain Steven Emerson, auteur de commentaires islamophobes sur Birmingham, la deuxième ville de Grande-Bretagne, a été traité lundi de «parfait idiot» par le Premier ministre britannique David Cameron. En Grande-Bretagne, «il y a des villes entières comme Birmingham qui sont totalement musulmanes, où les non-musulmans ne vont tout simplement pas», avait affirmé Steven Emerson dimanche sur la chaîne américaine Fox News, lors d'une discussion sur le multiculturalisme de la société britannique.
Il a également déclaré qu'il existait dans certains quartiers de Londres une police religieuse musulmane chargée de frapper ceux qui ne sont pas habillés comme il faut. «Quand j'ai entendu cela, je me suis étranglé avec mon porridge et j'ai pensé qu'il s'agissait du 1er avril. Ce type est un parfait idiot», a réagi le Premier ministre David Cameron lundi sur la chaîne de télévision britannique ITV News. «Il s'est excusé, c'est déjà ça, mais ce qu'il devrait faire, c'est voir que Birmingham est un fantastique exemple d'une communauté de gens de différentes religions et de différents milieux construisant une ville brillante», a continué le Premier ministre pendant que les internautes se moquaient allégrement du journaliste sous le mot-dièse #FoxNewsFacts.
17h27: Un homme maintenu en détention à Nice pour apologie du terrorisme

Le tribunal correctionnel de Nice a renvoyé lundi au 4 février à la demande de ses avocats le procès d'un jeune homme poursuivi pour «outrage et apologie d'actes de terrorisme», et l'a maintenu en détention provisoire. Le jeune homme âgé de 18 ans et domicilié à Nice était présenté au tribunal en comparution immédiate pour des faits commis le 9 janvier dernier, au surlendemain de l'attentat perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo.
Il lui est reproché un geste obscène à l'encontre de policiers en faction devant le bureau de police de L'Ariane, un quartier sensible de Nice, et surtout de leur avoir crié à deux reprises «100% Kouachi», du nom des frères responsables de l'attentat. Son avocat, Me Richard Pyné, qui espérait avant l'audience que «les magistrats restent insensibles au tumulte de la rue», arguant notamment qu'un témoin l'aurait vu déjeuner dans un snack à l'heure des faits, a plaidé en vain pour une mesure de contrôle judiciaire.
 
17h13: Les directeurs des théâtres nationaux, du parc de la Villette et de la Cité de la Musique, expriment leur solidarité

Les théâtres nationaux expriment à leur tour leur solidarité avec Charlie Hebdo: «Après le crime odieux perpétré mercredi contre Charlie Hebdo, le choc ne s'estompe pas, comment le pourrait-il ? Cette horreur a une résonance particulière dans une salle de spectacle, car c'est la liberté d'expression qui est visée par ces fous, c'est le droit de s'interroger, de s'informer, de douter, de ne pas croire, c'est le droit de rire, de rire de tout, d'un rire salvateur, iconoclaste et libérateur. Notre peine est immense, les journalistes et les dessinateurs de Charlie Hebdo fréquentaient souvent nos scènes, croquant d'une plume amoureuse nos vices et nos vertus. Notre solidarité est totale avec la rédaction de Charlie Hebdo, avec les familles des victimes à qui nous adressons toutes nos pensées. Cette liberté que les victimes auront payée de leur vie, nous ne l'oublierons pas», écrivent Laurent Bayle, de la Cité de la Musique; Luc Bondy, de l'Odéon-Théâtre de l'Europe; Didier Deschamps, du Théâtre National de Chaillot; Jérôme Deschamps, de l'Opéra Comique; Stéphane Lissner, de l'Opéra national de Paris; Jacques Martial, du Parc de la Villette; et Eric Ruf, de la Comédie-Française.
 
16h55: Une rixe entre élèves d'un lycée de Châteauroux après un message sur Facebook

Un élève du lycée technique et professionnel Blaise Pascal de Châteauroux a été passé à tabac vendredi par trois autres élèves après avoir publié sur Facebook des messages rappelant «deux des valeurs de la République que sont la tolérance et la laïcité», à l'occasion d'un échange sur les attentats à Paris, a-t-on appris lundi auprès du proviseur de l'établissement.
Le lycéen, âgé de 15 ans, a été sérieusement blessé, et s'est vu délivrer une incapacité totale de travail de huit jours, a indiqué le proviseur, Fabien Lascaux. «Ce n'est pas lui qui avait insulté la religion des agresseurs», a-t-il expliqué. Trois élèves, âgés de 15 et 16 ans, soupçonnés d'avoir molesté le lycéen ont été convoqués lundi par la direction du lycée et comparaîtront prochainement en commission de discipline. Ils reconnaissent les faits et disent «s'être énervés», selon le responsable de l'établissement scolaire qui accueille un millier d'élèves et étudiants.
Une semaine de la citoyenneté va être organisée, la semaine prochaine, dans l'enceinte du lycée, a encore indiqué le proviseur.
 
16h24: Plus d'une cinquantaine d'actes anti-musulmans commis en France depuis l'attaque contre Charlie Hebdo

Plus d'une cinquantaine d'actes antimusulmans ont été relevés en France depuis l'attentat jihadiste contre Charlie Hebdo mercredi, a annoncé lundi à l'AFP l'Observatoire contre l'islamophobie du Conseil français du culte musulman (CFCM), qui appelle l'État à «renforcer la surveillance» des mosquées.
Selon le président de cet observatoire, Abdallah Zekri, citant des chiffres du ministère de l'Intérieur, 21 actions (tirs, grenades lancées...) et 33 menaces (lettres, insultes, etc.) ont été comptabilisées depuis mercredi. Ce décompte ne concerne pas Paris et sa petite couronne, et ne comprend pas le début d'incendie survenu dimanche soir sur le site de la mosquée en construction de Poitiers, a précisé le responsable musulman, qui se dit «scandalisé» par ces chiffres, «du jamais-vu» en moins d'une semaine.
 
16h21: «Il ne faut pas confondre la liberté d'opinion avec l'antisémitisme», déclare Manuel Valls

Interrogé sur l'enquête engagée pour apologie du terrorisme à l'encontre de Dieudonné, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré: «Il ne faut pas confondre la liberté d'opinion avec l'antisémitisme. Le racisme, l'antisémitisme, le négationnisme, l'apologie du terrorisme ne sont pas des opinions, ce sont des délits.»
Dieudonné avait publié dimanche soir un message sur sa page Facebook dans lequel il disait «se sentir Charlie Coulibaly».

 
15h44: Bernard Cazeneuve dénonce les «propos abjects» de Dieudonné

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur «dénonce solennellement les propos abjects tenus par M.Dieudonné M’bala M’bala sur sa page Facebook, qui témoignent d’une irresponsabilité, d’un irrespect et d’une propension à attiser la haine et la division tout simplement insupportables.» Prenant acte de la décision du parquet de Paris d’ouvrir une enquête pour apologie du terrorisme, Bernard Cazeneuve rappelle que la loi prévoit une peine pouvant aller jusqu’à 7 ans d’emprisonnement et 100.000 euros d’amende.
 
15h27: La police ovationnée pendant la marche de dimanche à Paris

 
14h41: Imagine de John Lennon repris par la foule, un bisou entre Israël et l'Iran...

Dimanche, Paris était la capitale du monde mais surtout la capitale des Bisounours. Des images émouvantes circulent sur les réseaux sociaux, comme la reprise par la foule de la chanson Imagine de John Lennon ou ce bisou entre un homme portant un drapeau israélien et un autre arborant le drapeau iranien. Love and peace.

 
 
 
 
14h34: «Bonjour Marine Le Pen. Vous n'avez pas honte?», lance Jean-Pierre Elkabbach

Ce lundi matin, Jean-Pierre Elkabbach recevait Marine Le Pen dans la matinale d'Europe 1. Et sa première question a été pour le moins abrupte: «Bonjour Marine Le Pen. Vous n'avez pas honte?». «Pardon?», a répondu la présidente du Front national, surprise.
Jean-Pierre Elkabbach interrogerait Marine Le Pen sur son refus de participer à la marche républicaine parisienne.
14h07: Farid Benyettou, soupçonné d'avoir radicalisé les frères Kouachi, se serait rendu à la police

Farid Benyettou, le «mentor» des frères Kouachi et «chef» de la filière djihadiste des Buttes Chaumont, se serait rendu spontanément à la police et serait entendu actuellement par la police judiciaire, selon les informations de LCI.
 
13H59: Le prochain numéro de Charlie Hebdo sera fait «uniquement avec des gens de Charlie Hebdo»

Le numéro de Charlie Hebdo qui paraîtra mercredi sera réalisé «uniquement avec des gens de Charlie Hebdo», a indiqué lundi à l'AFP son directeur financier, Eric Portheault. Il ne comprendra donc pas de dessins de dessinateurs extérieurs comme Plantu ou Siné, a-t-il précisé, démentant des rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux.
 
13h29: Le secrétaire d'Etat américain John Kerry au Pakistan pour soutenir la lutte contre le dijhadisme

Le chef de la diplomatie américaine John Kerry est arrivé lundi en fin de journée au Pakistan afin d'apporter son soutien à la lutte entreprise par les autorités contre les jihadistes après l'attaque qui avait fait 150 morts dans une école de Peshawar, a constaté de l'AFP. «Les discussions du secrétaire seront cruciales afin de faire avancer notre combat commun contre les combattants extrémistes», a déclaré un haut responsable du département d'Etat.
13h16: Enquête ouverte pour apologie du terrorisme après les déclarations de Dieudonné

Dieudonné, qui avait déclaré dimanche soir se sentir «Charlie Coulibaly» va faire l'objet d'une enquête pour apologie du terrorisme, a annoncé le parquet.
13h15: Le Premier ministre israélien quitte la porte de Vincennes

13h10: Benjamin Netanyahou aurait déposé une bougie et a parlé aux médias israéliens


Le Premier minsitre israléien n'a pas pu entrer dans l'hypermarché casher, fermé par la police, mais aurait déposé une bougie devant la porte fermée sur laquelle est inscrit «Je suis juif, je suis policier, je suis Charlie».
Benjamin Netanyahou a rapidement parlé aux médias israéliens sur place et est remonté dans sa voiture.
13h08: Le service de sécurité est impressionnant autour de Benjamin Netanyahou

Chiens renifleurs, palpations et détecteurs ed métaux pour les journalistes,foule reculée à 100 mètres des officiels, tireurs d'élite postés sur les toits, le dispositif de sécurité est maximal autour du Premier ministre israélien. Les policiers du RAID sont également sur place.
 
13h05: Benjamin Netanyahou est porte de Vincennes où a eu lieu la prise d'otages dans le supermarché casher

Le Premier ministre israélien est arrivé à l'hypermarché casher où quatre personnes ont trouvé la mort vendredi dans la prise d'otages. Benjamin Netanyahou est très entouré par la sécurité. Des Marseillaises s'élèvent dans la foule réunie autour de l'hypermarché.

 
12h34: L'Institut du monde arabe à Paris rend hommage à Charlie Hebdo


 
12h27: De nouvelles images de l'intervention des forces de l'ordre à Dammartin et Vincennes

 
Retour sur l'intervention du GIGN à Dammartin... par Ministere_interieur
12h18: La mère de Mohammed Merah a appelé la mère du policier tué à «Charlie Hebdo»

D'après une information exclusive du Point, la mère de Mohammed Merah, abattu par la police après avoir tué sept personnes en mars 2012 à Toulouse, a contacté la mère du policier Ahmed Merabet, mort dans l'attentat contre Charlie Hebdo mercredi. La mère de Mohammed Merah voulait présenter ses condoléances à la famille du policier, se disant prête à participer à une veillée funèbre. La mère d'Ahmed Merabet aurait été choquée par cet appel et y aurait mis rapidement fin.


 
11h59: Une mosquée sous surveillance renforcée après un début d'incendie à Poitiers

Un bref début d'incendie, sans doute d'origine criminelle, est survenu dimanche soir sur le site de la mosquée, en construction, de Poitiers, et un dispositif policier permanent a été mis en place par la préfecture pour assurer sa sécurité, a-t-on appris lundi de sources concordantes.
Le départ de feu, éteint avant l'arrivée des pompiers, a été signalé vers 21h par des riverains, en provenance du chantier déserté. Il a touché des panneaux isolants situés dans la future salle de prière. A leur arrivée, les pompiers ont constaté l'absence de flammes, le matériau étant ininflammable, a relaté la préfecture de la Vienne. Selon la préfecture, d'après les premières constatations l'acte serait d'origine criminelle.
 
11h54: Angela Merkel participera à une manifestation organisée par les associations musulmanes pour s'opposer aux attentats

La chancelière allemande Angela Merkel et plusieurs de ses ministres doivent participer mardi à une manifestation organisée par des associations musulmanes pour condamner l'attentat perpétré à Paris contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo, a annoncé un porte-parole du gouvernement. «La chancelière, le vice-chancelier (Sigmar) Gabriel et d'autres ministres veulent participer» à cette manifestation prévue mardi devant la porte de Brandebourg à Berlin à 18h.
 
11h23: Le CSA examine «d'éventuels manquements des médias»

Le Conseil supérieur de l'Audiovisuel indique, ce lundi matin, qu'il examine d'éventuels manquements des médias dans la couverture des attentats de Paris et des deux prises d'otages de vendredi.
Vendredi, l'autorité de tutelle des médias français avait, chose extrêmement rare, publié un communiqué au beau milieu des prises d'otages de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) et de la Porte-de-Vincennes les invitant à agir avec le plus grand discernement». Les forces de l'ordre ont indiqué que les images diffusées en continu des prises d'otage pouvaient gêner leurs actions. 
Depuis le début des événements liés à l'attentat contre Charlie Hebdo, une cellule de veille a été mise en place pour «regarder attentivement» les images diffusées. Le CSA a également décidé de «convier les télévisions et les radios assurant une fonction d'information à une réflexion commune sur les questions et les difficultés qui ont pu être soulevées par l'accomplissement de leur mission».
 
11h15: A l'Assemblée, les questions au gouvernement remplacées par un hommage
 

La séance des questions au gouvernement, mardi à 15h, sera remplacée par une séance spéciale d'hommage aux victimes des attentats de la semaine dernière, avec en conclusion une intervention du Premier ministre, Manuel Valls.

Ce changement a fait l'objet d'un accord de principe entre les présidents des groupes politiques, qui s'exprimeront chacun lors de cet hommage, à la suite du président de l'Assemblée, Claude Bartolone (PS), selon la même source.

11h08: Des propos de Claude Guéant créent la polémique

Invité de France 2, l'ancien ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy estime «qu'il y a des libertés qui peuvent être facilement abandonnées». Evoquant la lutte anti-terroriste, Claude Guéant a rappelé, à cette occasion, que la «lecture automatique des plaques minéralogiques sur les autoroutes avait suscité beaucoup de critiques [quand il l'avait mise en place]. Et qu'elle ne fait plus de débat aujourd'hui...»

Sur Twitter, les propos n'ont pas manqué de faire réagir, certains n'hésitant pas à poster des photos de l'ancien ministre, estampillé de cette remarque: «#IlestpasCharlie»
 
11h04: Un Préfet nommé pour la sécurité des sites de la communauté juive
 

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé lundi la nomination d'un préfet chargé de coordonner la sécurité des sites de la communauté juive, qui a été considérablement renforcée.

Le préfet, Patrice Latron, sera le référent pour la sécurité des 717 écoles et lieux de culte juifs en France, qui sont protégés dès ce lundi par 4.700 policiers et gendarmes, a annoncé Bernard Cazeneuve devant les parents de l'école juive Yaguel Yaacov de Montrouge, près de Paris.

11h01: Hollande va rendre hommage aux policiers tués
 

François Hollande présidera un hommage solennel aux trois policiers tués dans les attentats de la semaine dernière, mardi à 11h à la préfecture de police de Paris.

Le chef de l'Etat prononcera un discours à l'occasion de la cérémonie à laquelle participera également le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Dimanche soir, le chef de l'Etat s'était rendu à une cérémonie d'hommage à la Grande Synagogue de Paris.

10h59: Le Pape dénonce les «formes déviantes de religion»

Le Pape François a dénoncé, ce lundi matin, «les formes déviantes de religion» qui ont frappé à Paris. Il y a «une culture qui rejette l'autre, finissant par engendrer la violence et la mort. Nous en avons un triste écho dans (...) le tragique massacre survenu à Paris. L'être humain devient esclave (....) parfois même de formes déviantes de religion», a déclaré le pape devant le corps diplomatique au Vatican.
Le jour de l'attaque à Charlie Hebdo, il avait annoncé sur son compte Twitter qu'il «priait pour Paris»
10h19: Le GIPN est «un peu gêné» par l'hommage rendu par la foule

Des salves d'applaudissements. Une haie d'honneur. Les forces de l'ordre ont été chaleureusement applaudies, dimanche, lors du rassemblement. Sur son compte Facebook, le GIPN n'a pas hésité à publier une vidéo de cet hommage «trop beau», estimant être «destabilisé par les événements»

«Trop beau, c'est vrai on est gêné, déstabilisé un peu par vos applaudissements. On a pas trop l'habitude. Excusez nous», commente le GIPN.
10h12: Le Drian annonce la mobilisation de 10.000 militaires

Le ministre de la Défense, Jean Yves Le Drian annonce, ce lundi matin, la mobilisation de 10.000 militaires pour assurer «la sécurité des points sensibles».
10h06: Netanyahou va se rendre Porte de Vincennes

Présent lors du rassemblement dimanche, Benyamin Netanyahou devrait se rendre, à 11h, Porte de Vincennes où Amedy Coulibaly a retenu en otages plusieurs personnes dans un supermarché casher.
10h: L'épouse de Michel Renaud, tué à Charlie Hebdo, témoigne

Créateur du «Rendez-vous du carnet de voyage» de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), Michel Renaud avait été invité à Charlie-Hebdo, mercredi dernier pour participer à la conférence de rédaction. Il devait notamment rendre à Cabu les dessins que ce dernier avait réalisés pour la dernière édition du festival auvergnat.
Alors qu'il a perdu la vie dans l'attaque, son épouse a tenu à lui rendre hommage, en marge du défile, dimanche. Elle a raconté les voyages dont Michel Renaud avait la passion. «Il voulait voir le monde, il voulait voir les gens. C’est l’humain qui l’intéressait», relate le journal auvergant La Montagne. Celui qui a été assassiné en plein Paris mercredi dernier avait parcouru « tant de pays dangereux: la Jordanie, la Syrie, le Yemen; la Corée du Nord, la Russie, l’Asie centrale».
9h57: En Antarctique aussi, «la France est Charlie»

Les scientifiques Français installés sur la base Dumont Durville dans les Terres australes et antarctiques françaises ont tenu à rendre hommage, à leur manière, aux victimes des attentats.
9h55: Vers une commission d'enquête parlementaire?
 

Le Premier ministre, Manuel Valls, «pense que le Parlement souhaitera une commission d'enquête» sur les attentats de la semaine dernière, a-t-il dit lundi sur BFMTV et RMC.

«Je pense que le Parlement souhaitera une commission d'enquête sur ce qui vient de se passer, c'est légitime et c'est naturel (...) C'est dans le cadre parlementaire et bipartisan, en associant pleinement l'opposition, qu'il faut travailler», a-t-il ajouté.

9h51: Hayat Boumédienne est en Syrie, selon une radio turque

Citée par «Associated Press», la radio Turkish FM annonce, ce lundi matin, que l'épouse d'Amédy Coulibaly se trouvait bien en Turquie au moment de l'attentat perpétré à Charlie Hebdo. Selon cette radio, elle aurait franchi la frontière turquo-syrienne le 8 janvier, soit le jour où son compagnon aurait ouvert le feu sur une policière municipale à Montrouge (Hauts-de-Seine).
9h47: Un Alsacien jugé pour «apologie d'un crime en relation avec une entreprise terroriste»

Une kalachnikov à terre et des mots de réjouissance. Voici la photo qu'un internaute strasbourgeois a publiée sur Facebook après l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, mercredi. L'homme de 30 ans a été interpellé vendredi et doit être jugé en comparution immédiate ce lundi par le tribunal correctionnel de Strasbourg pour «apologie par voie électronique d’un crime en relation avec une action terroriste», rapportent les Dernières nouvelles d'Alsace.
Cet habitant du Neuhof, connu de la justice pour des faits de droit commun, a publié la photo sur un compte ouvert avec un pseudonyme, mais la police est parvenue à l’identifier. L'homme encourt jusqu’à sept ans de prison. Notre rédaction de 20 Minutes Strasbourg couvrira cette audience et vous en rendra compte.
 

9h24: La meilleure amie d'Hayat Boumeddiene l'appelle à se rendre


Dans un entretien accordé au Parisien, la jeune femme de 26 ans, qui connaît Hayat Boumeddienne depuis l'école primaire, l'appelle à se rendre. N'imaginant «pas un instant» qu'Hayat soit complice de son compagnon, Amedy Coulibaly, son amie se dit «terrifiée de la savoir en Syrie. Elle ne supportera pas. Ils vont la marier de force, la mettre dans un camp ou quelque chose d'approchant» et l'appelle à se rendre: «La France reste son pays. Il faut que sa justice puisse être rendue.»
9h12: Valls pour l'isolement en prison des détenus islamistes radicaux
 

Manuel Valls, le Premier ministre, a déclaré qu'il voulait généraliser l'isolement en prison des détenus islamistes radicaux, lundi sur BFMTV et RMC.

«On sépare ces détenus du reste» des autres détenus en prison, «il faut généraliser» cette mesure mais «il faut le faire avec discernement et intelligence», a affirmé M. Valls.

9h07: «Je sou-is Charlie», assure George Clooney en français

Honoré pour l'ensemble de sa carrière lors de la cérémonie de remise des Golden Globes, Georges Clonney s'est fait sérieux à la fin de son discours: «Une dernière chose. Aujourd'hui était un jour extraordinaire. Des millions de personnes ont marché, pas juste à Paris mais dans le monde entier. Il y avait des chrétiens, des juifs, des musulmans, des leaders de tous les pays. Et ils n'ont pas défilé pour protester mais pour soutenir une idée: ''Nous ne marcherons pas dans la peur''». Puis, de son meilleur français, il a lancé: «Je sou-is Charlie!»
9h03: Fabius appelle la classe politique à être «à la hauteur»
 

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a appelé lundi la classe politique dans son ensemble à se montrer «à la hauteur du peuple», au lendemain de la mobilisation historique des plus de 3 millions de Français descendus dans la rue contre le terrorisme.

«Il faut que les responsables politiques soient à la hauteur du peuple. Ca nous pose à tous un défi que nous devons tous relever», a déclaré le chef de la diplomatie sur France Inter.

8h58: Nouvelle réunion de crise à l'Elysée
 

Après cinq réunions de crises, une première «réunion ministérielle sur la sécurité intérieure» s'est ouverte lundi à 9h pour «faire le point sur les dispositifs de prévention et de protection» des Français après les attentats jihadistes de Paris, a-t-on appris auprès de l'Elysée.

Ctte réunion se tenait dans le même format que les réunions de crise qui l'avaient précédées, en l'absence toutefois du Premier ministre, Manuel Valls, retenu par une interview à la radio, et du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui effectue des «visites de terrain».

8h56: Les écoles juives protégées par 4.700 policiers et gendarmes

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur précise que les 717 écoles juives en France vont être «protégées dès aujourd'hui par 4.700 policiers et gendarmes»
8h54: Il faudra «tout mettre sur la table», assure Manuel Valls

Interrogé sur les failles, notamment en matière de renseignements, le Premier ministre reconnaît que le «système d'écoutes doit être plus performant». Les services de renseignement intérieur et extérieur «travaillent très bien».

Au moment où nous nous parlons, ils poursuivent leur travail. Je ne veux pas qu'il y ait le moindre doute sur leur travail. Mais pour comprendre ce qu'il s'est passé, oui, il faudra tout mettre sur la table.»
8h52: Hayat Boumédienne «probablement» en Tuquie ou en Syrie

Sur BFM TV, Manuel Valls assure que l'épouse d'Amédy Coulibaly, activement recherchée par les forces de l'ordre, est «probablement» en Turquie ou en Syrie. Le Premier ministre indique que la coopération internationale pour retrouver sa trace se poursuit.
8h48: La mairie de Paris annule les vœux à la presse

Anne Hidalgo, la maire (PS) de Paris devait présenter, à 11h, ses vœux à la presse. Elle annonce dans un communiqué que cette cérémonie est annulée.

Anne Hidlago «se rendra à la même heure, aux côtés de Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, à l'angle de la rue des Rosiers et de la rue Pavée (4e): ils dialogueront sur place avec les habitants et aborderont les mesures de sécurité prises en faveur de la communauté juive.»
8h45: La marée humaine de la marche républicaine en infographie
?lang=fr
 

8h41: «La traque se poursuit» car l'un des auteurs des attentats avait «sans doute un complice»

C'est ce qu'a annoncé Manuel Valls ce lundi sur BFM TV. «Il y a probablement d'éventuels complices», a explique le chef de gouvernement.

 
8h39: «La menace est évidemment toujours présente», affirme Manuel Valls
Il explique que 8.470 militaires vont être déployés, dont 4.100 gendarmes mobiles et CRS, soit «un niveau jamais atteint».
 
8h36: «Il n'y a pas de liberté sans garantie de sécurité», lance Sarkozy
Dans le débat «liberté républicaine ou sécurité républicaine», Nicolas Sarkozy a choisi: «Il n'y a pas de liberté sans garantie de sécurité». Il a jugé par ailleurs qu'il faut «surveiller le net», «le net c'est pas fait pour que des terrorirstes puissent expliquer comment on fait une bombe».
 
8h34: Manuel Valls salue «cette force inouïe des Français»
«Quelle fierté d'être Français  dans cette manifestation», a relevé Manuel Valls sur BFM TV ce lundi matin, se disant «frappé par le silence» qui régnait dans les rues de Paris. Il a salué «cette force inouïe des Français».
 
8h33: Nicolas Sarkozy se prononce pour l'expulsion des imams qui ne respectent pas les fondements de la République
«Et pas au bout de six mois», a jugé Nicolas Sarkozy.
8h28: «Quelqu'un qui part 6 mois faire le Djihad, on n'a pas à le récupérer chez nous»
C'est ce qu'a affirmé Nicolas Sarkozy sur RTL.
 
8h15: Sarkozy veut revoir l'armement des policiers
Pour Nicolas Sarkozy, il y a «une réflexion à avoir sur l'armement des policiers», se disant par ailleurs «favorable à l'armement des policiers municipaux». Enfin, il faut une «reflexion d'urgence sur le trafic d'armes». Il s'était plus tôt prononcé pour une sanctuarisation des moyens de la police.
 
8h12: «Hollande a fait ce qu'il fallait faire»
Interrogé  sur l'action de François Hollande ces derniers jours, Nicolas Sarkozy a affirmé: «Hollande a fait ce qu'il fallait faire»

 
8h10: Luz évoque l'ironie de la situation

 
8h05: John Kerry annonce qu'il se rendra vendredi à Paris

 

7h45: Sarkozy veut que les forces de l'ordre soient exonérées de l'exemplarité d'économie qu'il juge par ailleurs absolument nécessaire

«Le message [de la manifestion] n'est pas simplement donné au monde entier maix aussi aux médias qui systématiquement donnent des leçons aux forces de l'ordre», a juge l'ex-chef de l'Etat sur RTl, jugeant par ailleurs qu'il fallait un travail majorité-opposition pour comprendre ce qu'il s'est passé. Il y a un «devoir de lucidité et d'analyse» via «une commission d'experts parlementaire» ou «un groupe de travail bipartisan».
 


 
7h25: Polémique autour de la venue de Benjamin Netanyahou
La presse israélienne relate comment le Premier ministre israélien s'est imposé à la marche républicaine de Paris, contre l'avis de François Hollande, obligeant celui-ci à relancer une invitation à Mahmoud Abbas. Dans un premier temps, Netanyahou avait accepté l'argument de François Hollande qui expliquait qu'il ne voulait pas que sa venue «pollue» l'image d'unité autour de la France avec des polémique autour des relations israélo-palestiniennes ou des liens entre les Juifs et les musulmans. Mais apprenant que des adversaires politiques allaient s'y rendre, Natanyahou s'est finalement imposé, provoquant la colère du chef de l'Etat français. Qui a pesé de tout son poids ensuite pour que Mahmoud Abbas fasse le voyage.
 
7h10: L'absence de responsables américains, une «honte mondiale»
Polémique aux Etats-Unis alors qu'Eric Holder, le secrétaire d'Etat à la Justice, présent dimanche à Paris pour une réunion avec les ministres de l'Intérieur, n'était pas dans le cortège des officiels. Steve Forbes, le patron du prestigieux magazine Forbes parle de «honte mondiale» et tweete la Une du Daily News, qui lance à l'administration américaine: «Vous avez laissé tomber le monde»


 
7h05: Amedy Coulibaly avait une GoPro lors de ses actions
Un témoin l'a évoqué auprès de Libération et Le Monde affirme qu'elle a été retrouvée et que sa carte mémoire est en cours d'exploitation. Dans Libé, un témoin dit que Coulibaly avait également un ordinateur et qu'il a transféré des photos sur cet ordinateur.

 

7h00: Les Simpsons ont rendu hommage à Charlie Hebdo