Dammartin-en-Goële: L’otage qui n’en était pas un a informé la police

ATTAQUE L’homme était caché dans l’atelier où se retranchaient les frères Kouachi et a échangé des informations avec la police…

A.Ch.

— 

Des détonations et de la fumée sur le site de la prise d'otages de Dammartin, le 9 janvier 2015
Des détonations et de la fumée sur le site de la prise d'otages de Dammartin, le 9 janvier 2015 — Joël Saget AFP

L’otage n’en était pas un: l’homme qui était dans les bâtiments où se sont retranchés les frères Kouachi, auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo, ce vendredi était caché et a informé les forces de police durant toute la journée. Non repéré par les deux hommes traqués, il s’est caché dans un placard et a manifesté sa présence aux gendarmes. Il ne voyait pas ce qui se passait mais a envoyé des SMS tout au long de la journée pour tenir la police informée de ce qu’il pouvait entendre.

>> Suivez les événements de la soirée en direct

«Nous avions des oreilles à l’intérieur», nous a confirmé le ministère de l’Intérieur. Les médias avaient été informés de la présence de cet homme mais n’ont pas révélé l’information pour ne pas gêner le bon déroulement des opérations de police.