Charlie Hebdo: Revivez les événements du jeudi 8 janvier 2014

TERRORISME Suivez l'opération en direct...

Thibaut Le Gal

— 

Déploiement des forces de l'ordre vers Villers-Cotterêts
Déploiement des forces de l'ordre vers Villers-Cotterêts — Michel Spingler/AP/SIPA

Compte-rendu des événements depuis ce jeudi matin: 

Les suspects ont été repérés près de Villers-Côtterets (Aisne)

Le RAID et le GIGN ont été déployés aux alentours

Drapeaux djihadistes et cocktails Molotov dans la voiture abandonnée mercredi à Paris

Une minute de silence observée partout en France à 12h00

 

Ce live de la journée de jeudi est désormais terminé. Merci de l'avoir suivi. Vous pouvez dès à présent nous rejoindre sur le nouveau live de la journée de vendredi 9 janvier, par ici.
2h20: Un groupe en Syrie projette «des attentats de grande ampleur» en Occident
Le chef du MI5, le service de renseignement intérieur britannique, a déclaré jeudi qu'un groupe islamiste extrémiste se trouvant en Syrie projetait «des attentats de grande ampleur» en Occident.
Parlant à Londres au lendemain de l'attentat meurtrier contre Charlie Hebdo, Andrew Parker, directeur général du MI5, a évoqué le risque d'attaques qui pourraient être commises par des combattants revenant de Syrie. «Nous savons par exemple qu'un groupe de terroristes fanatiques d'Al-Qaïda en Syrie projette des attentats de grande ampleur contre l'Occident», a-t-il dit.
 
1h20: L'hommage du "New Yorker"
Le magazine américain The New Yorker a choisi pour la couverture de son numéro de la semaine prochaine une image de l'artiste espagnole Ana Juan qui rend hommage à la France et à la liberté d'expression.

1h00: "Vive la France!" écrit Obama
En bas d'un paragraphe d'une dizaine de lignes qu'il a déposé dans le livre de condoléances de l'ambassade de France à Wahington, Barack Obama a conclu "Vive la France!"



L'ambassadeur français, Gérard Araud, exprime la gratitude du pays devant le geste d'Obama sur son compte Twitter:


 
0h15: Obama se rend à l'ambassade de France
De retour d'Arizona, le président américain s'est directement rendu à l'ambassade de France à Washington où un livre de condoléances a été ouvert.

00h04: #JesuisCharlie s'affiche à Times Square, à New York

 

23h52: La presse américaine affirme que Saïd Kouachi se serait entraîné au Yémen

Le New York Times affirme ce jeudi soir tenir les informations suivantes d'un officiel américain: Saïd Kouachi se serait rendu au Yémen en 2011, où il aurait suivi un entraînement auprès d'Al-Qaida. La chaîne américaine NBC affirme également que les deux frères Kouachi étaient sur la liste des personnes interdites d'entrée aux Etats-Unis depuis plusieurs années.
 

23h30: Pour son ex avocat, Chérif Kouachi était «un apprenti loser radicalisé»

Dans une interview accordée au Figaro, Me Vincent Olliver décrit son ancien client comme «un livreur de pizza en casquette, qui fumait du shit et travaillait pour acheter sa drogue». Il aurait ensuite en détention, «rencontré des gens, des islamistes radicaux, qui lui ont donné l'impression d'être important. Et cet apprenti loser a basculé.»

23h10: Quand Charb expliquait la couverture «Charia Hebdo»

FranceTvInfo vient de mettre en ligne cet extrait d'un «Envoyé spécial» de 2011, dans lequel Charb se confiait.
 

23h08: La traque se poursuit avec un dispositif allégé, du côté de Longpont

>> Lire le reportage de notre envoyé spécial

22h50: La blague qui tourne sur Twitter

 

22h26: Un hastag #voyageavecmoi pour ceux qui ont peur de se faire agresser dans les transports

Sur Twitter, le hastag #voyageavecmoi a vu le jour le 7 janvier, jour de l'attentat contre Charlie Hebdo. Il s'agit pour les utilisateurs du site, de se donner rendez-vous pendant leurs voyages afin d'être certain de ne pas se retrouver isolé dans les transports. Illridewihou était né en Australie il y a quelques semaines. Les Français ont repris l'initiative pour ceux qui ont peur de se faire agresser dans les transports en raison possiblement, de leur origine.
   

22h20: La majorité des effectifs de police serait en train de regagner Paris

D'après Le Parisien, le cortège des véhicules des forces d'intervention qui se trouvaient à Longpont serait en train de regagner Paris.

21h57: Michel Houellebecq «suspend la promotion» de son livre Soumission

L'écrivain Michel Houellebecq «suspend la promotion» de son livre Soumission, «profondément affecté par la mort de son ami Bernard Maris» dans l'attentat contre Charlie Hebdo, a indiqué son agent François Samuelson. Selon France Info, l'écrivain «quitte Paris pour une destination tenue secrète», une information que n'a pas confirmée son agent. Michel Houellebecq a accordé jeudi un entretien à Canal+ qui devait être diffusé vendredi soir.

21h34: Une minute de silence au Conseil de sécurité de l'ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU a observé une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo. Au début de sa réunion de l'après-midi, l'ambassadeur chilien qui préside le conseil en janvier, Cristian Barros Melet, a exprimé «la profonde tristesse du Conseil devant l'attaque intolérable qui a eu lieu hier à Paris» et qui a fait douze morts au siège du journal. Les ambassadeurs des 15 pays membres se sont alors levés.

20h46: François Hollande envisage de prendre part au rassemblement de dimanche, mais sa participation «n'est pas décidée»
 

La participation de François Hollande à la marche républicaine dimanche à Paris en hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo est envisagée mais «pas décidée», a-t-on indiqué jeudi dans l'entourage du président de la République. «Ce n'est pas décidé», a déclaré à l'AFP un proche du président, un autre précisant que la question de cette participation était «en débat» mais pas tranchée.

20h34: Pour Jeannette Bougrab, compagne du dessinateur Charb, «personne ne les a réellement défendus»


Jeannette Bougrab, ancienne secrétaire d'Etat et compagne du dessinateur Charb tué mercredi, a déclaré jeudi que «personne n'avait réellement défendu» les journalistes de Charlie Hebdo, «accusés de tous les maux» sur les réseaux sociaux. «Ils était accusés de tous les maux sur les réseaux sociaux, sur Twitter et jamais personne ne les a réellement défendus», a affirmé sur BFMTV celle qui partageait la vie de Stéphane Charbonnier dit Charb, le directeur de la publication de l'hebdomadaire.
«On aurait pu sauver leur vie, on ne l'a pas fait, j'ai le sentiment d'un immense gâchis», a poursuivi Jeannette Bougrab en qualifiant les membres décédés de Charlie Hebdo de «gens exceptionnels, de vrais héros». «Il se sentait menacé (...) il était protégé», a rappelé l'ancienne secrétaire d'Etat, confiant que Charb «était prêt à mourir pour ses idées». «On avait supprimé une protection statique devant Charlie Hebdo», a-t-elle indiqué, réprimant ses larmes tout au long de l'entretien.
 

20h32: Le parcours des frères Kouachi


20h08: Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, déclare: «vient qui veut et qui se sent concerné» à la marche républicaine de dimanche
 

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a déclaré jeudi soir sur BFMTV que «vient qui veut et qui se sent concerné» par la «marche républicaine», dimanche à Paris, qui sera une «manifestation d'unité nationale». «Les partis républicains viennent d'adopter (...) un texte pour une marche républicaine. Vient qui veut et qui se sent concerné. Point à la ligne», a dit le responsable socialiste, en soulignant qu'il s'agira d'une «manifestation d'unité nationale, une manifestation digne, respectueuse».

20h04: La Tour Eiffel s'est éteinte à 20h en hommage à «Charlie Hebdo»


Abandonnant son habituel scintillement, la tour Eiffel s'est éteinte à 20h ce jeudi en hommage à Charlie Hebdo.

 

20h03: La traque des suspects continue


19h56: 3,5 millions de tweets #JeSuisCharlie


Le slogan #JeSuisCharlie, qui s'est répandu sur les réseaux sociaux en signe de soutien après l'attentat meurtrier contre Charlie Hebdo, a déjà été utilisé dans plus de 3,5 millions de tweets dans le monde, a annoncé jeudi Twitter.

19h52: Fleur Pellerin veut «débloquer en urgence» environ un million d'euros pour Charlie Hebdo
 

La ministre fait travailler ses équipes pour «changer les textes», afin que Charlie Hebdo puisse bénéficier «d'aides structurelles» auxquelles un hebdomadaire satirique n'a pas droit, selon les règles actuelles des aides à la presse, a-t-elle précisé à l'AFP.

19h49: Une Lyonnaise contrôlée pour avoir la même plaque d'immatriculation que les suspects

 

Une jeune Lyonnaise, dont la plaque d'immatriculation était identique à celle des assaillants de Charlie Hebdo, a été entendue par la police avant d'être mise hors de cause, a indiqué jeudi une source proche de l'enquête, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

19h47: Bayrou contre l'exclusion de «qui que ce soit» de la marche républicaine


Le président du MoDem, François Bayrou, a jugé jeudi que c'était «une mauvaise décision d'exclure qui que ce soit» de la «marche républicaine» de dimanche en hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo, dont est tenu à l'écart le Front national.
 

19h40: La carte d'identité laissée dans la voiture, «un petit côté Branquignols»

 

L'ancien chef du service de renseignement de sécurité à la DGSE, Alain Chouet, commente pour l'AFP la découverte de la carte d'identité dans la C3 en disant: «Certes, cela a un petit côté Branquignols, mais vous savez, dans les opérations les mieux montées, il y en a toujours un qui fait le con. Dans l'action, ils ont montré qu'ils étaient bien formés, qu'ils avaient du sang-froid, mais comme n'importe quel gang de gros truands de banlieue qui montent une attaque de fourgon blindé, à l'arme de guerre et au lance-roquette.»

19h33: La BRI arrivée sur place à Longpont


D'après le reporter du Monde, un camion de la BRI (brigade de recherche et d'intervention) est arrivé sur place.  

19h23: Agression raciste d'un lycéen en marge de la minute de silence en Isère


Un lycéen de 17 ans, d'origine maghrébine, a été frappé jeudi par un groupe de quatre ou cinq personnes à Bourgoin-Jallieu (Isère), en marge de la minute de silence observée devant son lycée, a-t-on appris auprès de la police.
 

Le jeune homme a d'abord essuyé des injures racistes avant d'être roué de coups en marge de l'hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo, selon la même source, confirmant une information du Dauphiné Libéré. Une enquête a été ouverte afin de retrouver ses agresseurs.

19h14: A lire: Ahmed, le policier abattu dans l'attaque à Charlie Hebdo, «un superbe collègue, toujours volontaire»

19h11: A lire, «Les services n’ont pas les moyens surveiller tous les suspects»

19h00: Fin de la conférence de presse de Bernard Cazeneuve

18h59: Plus de 90 témoins entendus, autopsie des victimes et investigation des téléphones et d’internet en cours

18h55: Saïd Kouachi «formellement reconnu» sur photo comme «agresseur»

Saïd Kouachi, l'un des deux frères actuellement recherchés dans l'enquête sur l'attentat contre Charlie Hebdo, a été «formellement reconnu sur photo comme agresseur», a annoncé Bernard Cazeneuve.
 

Saïd Kouachi, «domicilié à Reims» et «sans emploi», «n'a jamais été poursuivi ou condamné mais apparaissait en périphérie des affaires de son frère» cadet, un jihadiste connu des services antiterroristes, a précisé le ministre de l'Intérieur.

18h48: «9 personnes sont actuellement placées en garde à vue»


 

18h44: «Aucun n’élément, à ce stade, ne permet d’établir un lien entre ces deux événement» ( Montrouge et Charlie Hebdo)

18h45: Début de la conférence de presse de Bernard Cazeneuve
 

18h38: A lire: La communauté musulmane redoute «une montée des amalgames»

18h37: A lire: Attaque à Charlie Hebdo, François Hollande en première ligne

18h35: Le ministre américain de la Justice à Paris dimanche pour une réunion sur le terrorisme


Le ministre américain de la Justice Eric Holder se rendra à Paris pour participer à une réunion internationale sur le terrorisme dimanche à l'invitation du ministre français de l'Intérieur, a annoncé jeudi à l'AFP un responsable du ministère de la Justice.


 

18h27: Une caméra go-pro retrouvée dans la C3 abandonnée


Une caméra go-pro dans son emballage a été retrouvée dans la C3 abandonnée par les frères Kouachi porte de Pantin, annonce un journaliste d'Europe 1. L'information a été confirmée à 20 Minutes par une source proche de l'affaire.

18h24: Libération hébergera Charlie Hebdo dès vendredi matin


Libération hébergera dès vendredi matin la rédaction de Charlie Hebdo, après l'attentat de mercredi, aussi longtemps que nécessaire, a déclaré jeudi à l'AFP le directeur opérationnel de Libération, Pierre Fraidenraich.

«Nous sommes ravis d'accueillir l'équipe de Charlie Hebdo, qui arrive demain matin» à Libération, a-t-il déclaré.

18h20: A lire: Les Anonymous jurent de venger l'hebdomadaire

18h19: A lire: Les fuites d'informations nuisent-elles au déroulement de l'enquête?

18h11: A lire: «Le temps de la colère» viendra bientôt pour les policiers

18h10: Les quatre personnes les plus grièvement blessées toujours hospitalisées


Les quatre personnes les plus grièvement blessées mercredi dans l'attaque contre Charlie Hebdo restaient hospitalisées jeudi, et les sept autres blessés ont pu sortir, a annoncé l'Agence régionale de Santé d'Ile-de-France.

Quatre personnes «en urgence vitale» avaient été prises en charge mercredi dans des établissements franciliens, après l'attentat perpétré contre le journal satirique au cours duquel 12 personnes ont été tuées et 11 blessées. «Opérées dans la soirée», ces personnes «restent actuellement hospitalisées», a informé l'ARS jeudi en fin d'après-midi.

18h05: A lire: Qui se cache derrière le lumineux slogan «Not Afraid»?

18h04: Marche républicaine: Fillon contre l'exclusion du Front national


François Fillon a affirmé qu'on ne pouvait «pas parler d'unité nationale en excluant plusieurs millions de Français», alors qu'il était interrogé sur le Front national, jeudi, par l'AFP.
 

18h00: Conférence de presse du ministre de l'Intérieur à 18h15


Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve tiendra une conférence de presse ce jeudi à 18H15 à l'hôtel de Beauvau, a annoncé son ministère, sans autre précision.

17h53: Les journalistes au plus près des forces d'intervention


La traque continue dans le village de Corcy. Comme le montrent les images prises par les journalistes, les distances de sécurité sont très relatives. «On est derrière eux, tenus parfois à une distance relative. Les membres du GIPN ont fouillé toutes les maisons de la ville. On les sent concentrés mais pas tendus», explique notre correspondant sur place.
 

17h36: Tous les syndicats appellent aux marches républicaines dimanche


L'ensemble des syndicats français ont appelé jeudi le monde du travail et les salariés à participer aux marches organisées dimanche après l'attentat contre Charlie Hebdo, et leurs dirigeants comme Laurent Berger (CFDT) et Jean-Claude Mailly (FO) défileront à Paris.
 

17h30: La radio de l'EI qualifie les auteurs de l'attaque de «héros»

 
 

La radio de l'organisation Etat islamique (EI) a qualifié jeudi de «héros» les auteurs de l'attaque contre le journal Charlie Hebdo qui a fait 12 morts mercredi à Paris.

«Des héros jihadistes ont tué douze journalistes et blessé plus de dix autres travaillant dans le journal Charlie Hebdo et cela pour venger le prophète Mahomet», a indiqué le bulletin de la radio al Bayane de l'EI, qui contrôle de larges pans de territoire en Irak et en Syrie.

A lire: «J’aurais déconseillé à Hollande de se rendre sur place aussi vite», affirme un ancien officier de sécurité à l’Elysée

De notre envoyé sur place


16h52: Saïd Kouachi: un homme discret récemment installé à Reims


Saïd Kouachi, l'aîné des frères suspectés de l'attentat contre Charlie Hebdo, est un «homme discret» qui vivait depuis plus d'un an et demi dans un appartement du quartier Croix-Rouge à Reims, selon des témoins.

«Ils étaient très discrets. Comme ils n'étaient pas originaires du quartier, on ne les connaissait pas beaucoup», a expliqué jeudi Samir, 21 ans, un habitant de ce quartier populaire. Son épouse, mère d'un enfant en bas âge, portait le voile intégral, a-t-il par ailleurs remarqué. Selon cet habitant, le couple s'était installé il y a un an et demi ou deux ans dans un des appartements fouillés par les policiers dans la nuit de mercredi à jeudi.
D'après d'autres témoins, son frère Chérif venait «assez rarement» à Reims pour voir la famille.
 

16h50: Le Raid et le GIGN déployés ensemble pour la première fois


Les unités d'élite du Raid (police) et du GIGN (gendarmerie) sont déployées jeudi en Picardie, pour la traque des deux tueurs présumés de Charlie Hebdo, pour la première fois de leur histoire.
Une source policière a indiqué jeudi que des membres des deux unités «sont positionnés pour vérification d'objectifs dans cette zone» (près de Villers-Cotterêts, aux confins de l'Aisne et de l'Oise), «où a été abandonnée la voiture utilisée par les deux suspects, identifiés par un témoin».
Selon une source proche du dossier, les membres des deux unités sont déployées sur une zone de 15 à 20 km autour de Crépy-en-Valois (Oise), le Raid ayant pris la zone Nord et le GIGN la zone Sud.
 

16h44: Les forces d'intervention se concentreraient actuellement à proximité de Corcy

 

16h31: Niveau «alerte attentat» du plan Vigipirate étendu à la Picardie

16h28: Traque des deux suspects près de Villers-Cotterêts (Aisne)


Des hommes du Raid et du GIGN menaient jeudi après-midi une traque intensive et systématique des deux suspects de l'attentat contre Charlie Hebdo, les frères Chérif et Saïd Kouachi, qui ont abandonné le matin même leur voiture dans le secteur de Villers-Cotterêts (Aisne).
 

Ces unités d'élite de la police et de la gendarmerie se sont déployées dans une zone à cheval sur les départements de l'Aisne et de l'Oise, a-t-on appris de sources policières.

Elles se «sont positionnées pour vérification d'objectifs dans cette zone, où a été abandonnée la voiture utilisée par les deux suspects (une Clio grise ndlr), identifiés par un témoin», a raconté à l'AFP une source policière.