Attaque à «Charlie Hebdo»: Les enquêteurs lancent un appel à témoins

FAITS DIVERS Le gouvernement a activé une cellule interministérielle de crise…

Vincent Vantighem

— 

Dans la rue du siège du journal satirique Charlie Hebdo dans le XIe arrondissement de Paris
Dans la rue du siège du journal satirique Charlie Hebdo dans le XIe arrondissement de Paris — W. Molinié @20 Minutes

La chasse est lancée. Moins de cinq heures après l’attaque meurtrière qui a fait douze victimes au siège de Charlie Hebdo, rue Nicolas-Appert (Paris, 11e), les enquêteurs font tout pour retrouver la piste des trois criminels.

>> En direct: Suivez tous les événements de la journée

Un numéro vert (08.05.02.17.17) a «été mis à disposition» et «activé» afin de recueillir tout témoignage sur cet attentat, a indiqué Richard Atlan, le porte-parole de la direction de la police judiciaire parisienne, dont la brigade criminelle est en charge de l'enquête avec la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Une cellule d’information au public

«Le Premier ministre (Manuel Valls) a décidé d'activer la cellule interministérielle de crise et a confié la conduite des opérations au ministre de l'Intérieur.» Bernard Cazeneuve, a dit pour sa part celui-ci dans un communiqué.

>> Décryptage: Tout comprendre à la fusillade à «Charlie Hebdo»

«L'ensemble des services de l'État se sont mobilisés immédiatement après l'attentat perpétré à Paris», précise-t-il, ajoutant avoir «adressé des instructions aux préfets afin que soient prises toutes les dispositions nécessaires à la protection de nos concitoyens sur tout le territoire national».

«En complément, des CRS et gendarmes mobiles, ainsi que des militaires, sont en cours de déploiement aux côtés des effectifs locaux», a-t-il détaillé, et une «cellule d'information du public a été activée par la préfecture de police de Paris (08.00.40.60.05)».