Fusillade à «Charlie Hebdo»: «Allez expliquer que des gens sont morts parce qu'ils dessinaient», réagit Mike, internaute prof de dessin

DRAME Les internautes affirment leur soutien aux journalistes et aux policiers visés...

Christine Laemmel

— 

Hommage à «Charlie Hebdo» Lancer le diaporama
Hommage à «Charlie Hebdo» — Mike, internaute

Le dernier bilan est de 12 morts. Alors que les tireurs ayant ouvert le feu dans la rédaction de Charlie Hebdo courent toujours, les internautes réagissent en nombre depuis mercredi matin.

Sur Twitter, les hashtags #NousSommesTousDesCharlieHebdo et #SolidaritéCharlie ont été lancés. Certains internautes remplacent leurs photos de profils par une image indiquant: «Je suis Charlie». Parmi les internautes de 20 Minutes, vous êtes très nombreux à nous faire parvenir vos messages de soutien.

>> Suivez les dernières informations en direct par ici 

>> Lire notre reportage sur place: «Scène de guerre» et barbarie au siège du journal

>> Les internautes dessinent en hommage à Charlie Hebdo

>> Vous souhaitez également réagir? Envoyez-nous votre message ou votre dessin à contribution@20minutes.fr.

«Le seul journal à tout oser, tout bousculer»

Jean-François, «libertaire et fervent défenseur des libertés individuelles et d'expression» est «né avec Charlie», «le seul journal à tout oser, tout bousculer pour provoquer une prise de conscience, une réflexion sur le monde», selon Nadine. «Profondément choquée et déçue», Mathilde ne peut que constater la «grande tristesse qui s'abat aujourd'hui sur la France.» Selon Cam, «on a perdu aujourd'hui beaucoup de personnes de grande valeurs. Et j'ai perdu une partie de mon enfance. Pas touche à nos journalistes! Pas touche à Charlie!». A seulement 17 ans, AG est tout aussi révulsé: «Dire que ce matin même des gens pouvaient encore ouvrir la dernière édition de l'hebdo et y voir des dessins de Cabu ou Charb.» 

Des internautes ont pris leurs crayons pour rendre hommage au journal satirique (à voir dans le carousel en illustration de cet article):

Mike a vivement réagi: «Je suis belge, je suis animateur culturel, je donne des cours et ateliers de dessin à 120 enfants par semaine... Allez leur expliquer, que des artistes sont morts parce qu’ils dessinaient et qu’ils s’exprimaient! Libre un jour, libre toujours!»

Stéphane rend hommage à «Charlie Hebdo» - Stéphane Moussin, internaute de «20 Minutes»

«Dire les choses plus justement et plus fortement»

Anaïs, «en tant que journaliste, citoyenne, Française», explique être «obligée de réagir». «Je ne suis même pas en colère, juste abasourdie. Même si je n'ai pas toujours partagé les convictions de Charlie Hebdo, j'ai toujours beaucoup respecté la rédaction. Cet attentat me donne envie de me lever, de dire les choses plus justement et plus fortement. Pour que ces journalistes, qui ne voulaient que faire leur métier, ne soient jamais morts pour rien.» Jacqueline en est persuadée: «Leurs dessins et leurs écrits sont dorénavant éternels.»

Wiko, par mail, se dit «désolé que ces assassins aveugles profanent l'image de l'Islam». Si l'identité et les motivations des tireurs sont à l'heure actuelle inconnus, des cris «Allah Akbar» sont disctinctement audibles sur une des vidéos du drame. «Nous sommes tous, Français, aujourd'hui profondément anéantis par cet acte odieux», poursuit Wiko.