CGT: Thierry Lepaon démissionne et annonce un successeur pour «la semaine prochaine»

SYNDICALISME L’ancien secrétaire général du syndicat a renoncé à son mandat…

A.Ch. avec AFP
— 
Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, numéro un de la centrale syndicale, le 9 octobre 2012 à Paris
Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, numéro un de la centrale syndicale, le 9 octobre 2012 à Paris — Joel Saget AFP

Thierry Lepaon a jeté l’éponge: l’ancien secrétaire général de la CGT a annoncé mercredi qu'«il y aura un nouveau secrétaire général de la CGT la semaine prochaine», renonçant ainsi à son mandat, a indiqué mercredi à l'AFP une source interne, confirmant une information d'Europe 1. Thierry Lepaon, qui avait annoncé mardi qu'il remettait en jeu son mandat, a fait cette déclaration devant la commission exécutive, direction élargie de la centrale, selon cette source. Il avait succédé à Bernard Thibault en mars 2013. C'est la première fois dans l'histoire de la CGT depuis 1909 qu'un numéro un est contraint à la démission.

Révélations sur son appartement, son salaire et son indemnité de départ

Thierry Lepaon, bientôt 55 ans, qui dirige le premier syndicat français depuis mars 2013, a fait cette déclaration devant la commission exécutive (direction élargie) réunie depuis mardi à Montreuil, au siège de la CGT. Mardi, l'ensemble du bureau confédéral de la CGT, dont Thierry Lepaon, avait annoncé qu'il remettait en jeu son mandat, laissant le soin au «parlement» de la centrale de trancher le 13 janvier.

Depuis les révélations successives sur les travaux onéreux dans son appartement et son bureau, puis sur son salaire et son indemnité de départ de la CGT Basse Normandie, des voix, dont celle de l'ancien numéro un Louis Viannet, pressaient Thierry Lepaon de partir. Mercredi matin, le dirigeant du PCF Pierre Laurent avait souhaité «au plus vite» une CGT «en état de marche», ajoutant que le syndicat allait «manifestement vers des changements importants».