Bébé rom à Champlan: La façade de la mairie aurait été dégradée

DISCRIMINATION La façade de la mairie aurait été dégradée dans la nuit...

A.Le G.

— 

La mairie de Champlan le 4 janvier 2015
La mairie de Champlan le 4 janvier 2015 — Kenzo Tribouillard AFP

Selon nos confrères de BFM TV, la façade de la mairie de Champlan, où le maire Christian Leclerc aurait refusé l'inhumation d'une petite fille rom, aurait été dégradée et taguée dans la nuit de dimanche à lundi par des inconnus. Sur la façade, on pouvait lire «Lecler, Valls même racisme d'Etat»

 

Mercredi, le maire divers droite de Champlan (Essonne) Christian Leclerc a refusé qu'un nourrisson rom décédé le 26 décembre soit enterré sur le territoire de sa commune.

Critiqué par des associations, des élus et par le Premier ministre Manuel Valls qui y a vu «une injure» à la « mémoire » du bébé décédé, le maire est resté silencieux dans un premier temps avant de nier dimanche le refus et de s'excuser, disant souhaiter l'inhumation dans sa commune.

La petite fille doit finalement être inhumée ce lundi à Wissous, à quelques kilomètres de Champlan.

>> Plus d'informations à suivre sur 20 Minutes