VIDEO. 2014, une année noire pour la sécurité aérienne?

TRANSPORT 1.320 passagers ont perdu la vie cette année. C'est près de trois fois plus qu'en 2013...

M.B. et Jonathan Duron (Vidéo)
— 
Un avion s'apprête à atterrir à l'aéroport international de Hong Kong, le 10 août 2014
Un avion s'apprête à atterrir à l'aéroport international de Hong Kong, le 10 août 2014 — Dale de la Rey AFP

2014 fut une année paradoxale pour la sécurité du transport aérien. Si le nombre de crashs est le plus faible de l’histoire moderne de l’aviation avec 111 accidents contre plus de 300 encore en moyenne par an au milieu des années 70, le nombre de victimes lui est en forte augmentation.

En 2013, 459 passagers sont décédés, le chiffre le plus faible selon les statistiques du Bureau d’Archives des Accidents d’Avions (B3A). Mais cette année, en comptant la disparition de l’Airbus d’AirAsia qui comptait 162 passagers, 1.320 personnes ont perdu la vie en avion. Du jamais vu depuis 2005 où 1.463 décès ont été recensés. Il faut dire que la Malaisie aura été maudite. Outre la perte de l’avion d’AirAsia, la Malaysia Airlines a perdu deux Boeing 777 avec au total 537 personnes à bord.

>> Retrouvez ci-dessous les 5 principaux accidents de 2014

Malgré tout, prendre l’avion reste le moyen de transport le plus sûr par kilomètre parcouru comme le rappelait Le Monde cet été, citant une comparaison effectuée par l’Agence ferroviaire européenne.

Selon l'Association internationale du transport aérien (IATA), le taux d'accidents a été de 0,29 accident tous les un million de vols pour la période janvier-avril 2014, contre 0,48 accident en moyenne sur les cinq années précédentes. Cet été, le directeur général de l'IATA, Tony Tyler, a estimé que le «but ultime» est d'être capable de prévoir les accidents potentiels et de s'assurer qu'ils ne se produiront pas.

>> Voyager en avion n'a jamais été aussi sûr dans le monde