Illustration de la justice.
Illustration de la justice. — Josef Horazny/

JUSTICE

VIDEOS. Bettencourt, Nabilla et DSK: Les six grands procès à ne pas manquer en 2015

«20 Minutes» dresse la liste des affaires judiciaires qui vont faire l’actualité des tribunaux en 2015…

Dans l’actualité judiciaire de 2015, on retrouve du Bettencourt, du Bettencourt et… du Bettencourt! Au total, trois procès, concernant différents volets de l’affaire, ont été audiencés cette année. Autrement, les mordus de comptes rendus d’audience seront servis avec le procès du tueur de l’Essonne, celui de l'affaire du Carlton où figurera DSK ou encore, peut-être, en fin d'année, celui de l'affaire Nabilla…

1- Procès Bettencourt

Le procès du principal volet de l’affaire Bettencourt ouvrira l’année judiciaire pendant un mois à partir du 26 janvier. A Bordeaux, plus de huit ans après le début de cette affaire, les juges vont se pencher sur de présumés abus de faiblesse au détriment de la milliardaire Liliane Bettencourt. En tout, dix personnes seront sur les bancs du tribunal correctionnel. Au départ douze personnes avaient été mises en examen dans ce dossier. Parmi elles, l’ancien chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy et l’avocat fiscaliste Fabrice Goguel qui ont bénéficié entre-temps d’un non-lieu. En revanche, l’ancien ministre du Budget Eric Woerth n’échappera pas à la justice. Il est soupçonné d’avoir reçu des fonds en liquide de Patrice de Maistre, ancien homme de confiance de la milliardaire. A leur côté, figureront l’avocat Pascal Wilhelm et l’homme d’affaires Stéphane Courbit. Ainsi que deux anciens notaires de l'héritière de L'Oréal et son dernier infirmier. Enfin François-Marie Banier, l'homme dont l'amitié lucrative avec la milliardaire a été à l'origine de toute cette affaire, sera aussi sur les bancs.

>> A voir, l'infographie de l'affaire Bettencourt pour les nuls...

 

Le deuxième procès aura lieu en mars. Il ne concerne que Patrice de Maistre, ancien homme de confiance de l’héritière, qui a été mis en examen pour trafic d’influence actif, ainsi qu’Eric Woerth, ex-ministre de Sarkozy, pour trafic d’influence passif. Le premier est soupçonné d’avoir fourni un travail à l’épouse d’Eric Woerth dans une société de Liliane Bettencourt, en échange d’une Légion d’honneur.

Enfin, le troisième procès, toujours devant le tribunal de Bordeaux, aura lieu en juin. L’ancienne juge en charge de l’affaire, Isabelle Prévost-Desprez, est renvoyée pour violation du secret de l’instruction. Cela concerne des fuites à la presse au sujet d’une perquisition menée le 1er septembre 2010 chez Liliane Bettencourt.

2- DSK devant les juges pour le procès du Carlton

Treize personnes, dont Dominique Strauss-Kahn, ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI), sont convoquées en correctionnelle à Lille à partir du 2 février pour une affaire de proxénétisme, dite du «Carlton». Une quatorzième pour «complicités d'escroqueries et d'abus de biens sociaux». La procédure, instruite pendant plus de deux ans, était au départ qualifiée de «proxénétisme aggravé en bande organisée». Mais les magistrats ont retenu l’infraction de «proxénétisme en réunion», écartant un procès devant les assises. DSK risque dix ans de prison et 1,5 million d'euros d'amende.

3- La justice pour Zyed et Bouna

Enfin! Près de dix ans après la mort des deux adolescents de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Zyed Benna et Bouna Traoré, le tribunal correctionnel de Rennes va juger du 16 au 20 mars deux policiers pour «non-assistance à personne en danger». Un minimum pour les familles et proches des deux adolescents, dont la mort avait déclenché de longues semaines d’émeutes à l’automne 2005. Au cœur du procès, la phrase prononcée par l’un des policiers lors des échanges radio le soir des faits: «S'ils rentrent sur le site EDF, je ne donne pas cher de leur peau.» Poursuivis par la police après une tentative de vol sur une baraque du chantier au commissariat de Livry-Gargan, les deux adolescents étaient morts électrocutés après s’être cachés dans un transformateur.

4- Qui est le «tueur de l’Essonne»?

La série de quatre assassinats commis avec la même arme entre novembre 2011 et avril 2012 à Juvisy-sur-Orge, Ris-Orangis et Grigny (Essonne) va être jugée fin mars devant la cour d’assises à Evry. Yoni Palmier, suspecté d’être le «tueur de l’Essonne», comparaît pour ces quatre assassinats mais nie les faits. Un premier suspect, Michel Courtois, avait passé six mois en prison avant d’être blanchi et relâché. Ce dernier, âgé de 48 ans, avait été mis en examen pour le meurtre de sa maîtresse. Il avait reconnu les faits avant de se rétracter. Mais trois mois plus tard, alors qu’il était en prison, trois autres personnes ont été tuées avec la même arme. Yoni Palmier, 35 ans, a été arrêté à Draveil le 14 avril 2012. L'arme des crimes a été retrouvée dans un box qu'il louait.

5- Le troisième procès Outreau

L’affaire de pédophilie et son fiasco judiciaire de retour sur la scène médiatique. La cour d'assises des mineurs jugera en mai à Rennes Daniel Legrand fils, un des acquittés d’Outreau, pour des faits de viols présumés commis alors qu'il était mineur. Daniel Legrand est accusé de viols sur les quatre enfants du couple Badaoui-Delay, entre 1997 et 1999 à Outreau (Pas-de-Calais). Bien qu’acquitté en appel à Paris en 2005 lors du deuxième procès d’Outreau, il devra retourner devant la cour d’assises des mineurs. A l’époque, la cour d’appel de Douai l’avait renvoyé aux assises avec 16 autres accusés pour les faits commis lorsqu’il était majeur.

Il était reproché à Daniel Legrand fils d’avoir aussi commis des viols lorsqu’il était mineur. Après le verdict parisien qui a acquitté tous les accusés d’Outreau, beaucoup ont estimé qu’il n’y avait plus aucun sens à le juger devant une juridiction spéciale pour les mineurs puisqu’il avait été acquitté pour les mêmes faits lorsqu’il était majeur. Mais l'association de défense des enfants Innocence en danger, soutenue par le syndicat national des magistrats FO, a relancé l'affaire du «procès oublié». Et en juin 2014, le parquet général de Douai a décidé, à la surprise générale, d'audiencer ce procès, dépaysé à Rennes.

6- Un procès pour Nabilla en 2015?

Nabilla sera-t-elle jugé cette année pour la «tentative d’homicide volontaire» sur son ex-petit ami, Thomas Vergara? Selon le parquet de Nanterre, si procès il y a, il ne devrait pas intervenir avant la mi-2015. La célébrité a été mise en examen pour avoir tenté de tuer avec un couteau dans la nuit du 6 au 7 novembre 2014 son compagnon dans un hôtel de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). L’homme avait été gravement blessé au thorax.

Après plus d’un mois derrière les barreaux de la prison pour femmes de Versailles, Nabilla Benattia a été remise en liberté sous contrôle judiciaire avant Noël. Il lui est notamment interdit de rentrer en contact avec Thomas Vergara, «même à travers les réseaux sociaux» ni d’évoquer l’affaire dans les médias. Le couple s’est régulièrement renvoyé des accusations de violences conjugales.