Embouteillage et chute de neige à Albertville, en Savoie, le 27 décembre 2014
Embouteillage et chute de neige à Albertville, en Savoie, le 27 décembre 2014 — Jean-Pierre Clatot AFP

SOCIETE

Neige: 15.000 véhicules bloqués en Savoie, 19 départements en vigilance orange

Un plan d'hébergement d'urgence pour les automobilistes coincés par la neige a été mis en place...

Quelque 15.000 véhicules étaient bloqués ce samedi en fin d'après-midi en Savoie en raison d'importantes chutes de neige, obligeant la préfecture à lancer un plan d'hébergement d'urgence, la circulation restant par ailleurs difficile dans les 19 départements placés en «vigilance orange» neige et verglas.

Dans l'Isère, la neige a déjà provoqué un accident mortel, un homme de 27 ans ayant été tué quand sa voiture a glissé, vers midi, dans un ravin du massif de Belledonne.

Numéro vert

Vers 17h30, la préfecture de Savoie a invité les automobilistes «à s'arrêter le plus en amont possible» de la région pour «y rechercher un hébergement pour la nuit».

>> Cazeneuve appelle à la prudence et à différer les déplacements

«Certains feront demi-tour mais d'autres, qui ne sont qu'à quelques kilomètres des stations, pourront être accueillis dans les centres d'hébergement d'urgence» ouverts dans 12 communes du département, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la préfecture.

«On est rodé à ce genre de difficultés», a témoigné auprès de l'AFP, le maire de Bourg Saint-Maurice, Michel Giraudy dont la commune peut offrir près de 1.000 lits. «On a ouvert la cité scolaire et on a près de 500 lits dans les différentes salles de la commune, gymnase ou salle des fêtes», a déclaré l'élu alors que la neige continuait de tomber sur la vallée.

Un numéro vert (08 11 00 06 73) devait être activé par la préfecture afin d'informer les automobilistes sur la conduite à tenir et sur la disponibilité des hébergements d'urgence, a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

«Difficultés très importantes et durables»

Ces hébergements ont été activés à Albertville, Bourg Saint-Maurice, La Bâthie, La Léchère, Aime, Moûtiers, Macôt La Plagne, Bellentre, Chambéry, Aix-les-Bains, Saint-Jean de Maurienne, Saint-Rémy de Maurienne, communes où les abondantes chutes de neige, conjuguées au chassé-croisé des vacanciers vers ou au départ des stations de ski, provoquent selon la préfecture des «difficultés très importantes et durables».

Bernard Cazeneuve a estimé que la circulation était «plus particulièrement critique en Savoie: Alors que 36.000 véhicules étaient attendus dans la vallée de la Tarentaise, 7.000 seulement ont pu, pour l'heure, y accéder».

«Seuls les véhicules équipés de chaînes pourront poursuivre leur progression, notamment vers les stations, les autres devant interrompre temporairement leur voyage. La gendarmerie et la police nationales en informent les usagers, notamment aux barrières de péages», a indiqué le ministre.

«On n'a pas vu la queue d'un chasse-neige ou d'un policier»

Joint par l'AFP, un automobiliste lyonnais parti de Méribel vers 10 heures samedi matin, n'était toujours pas arrivé à Moutiers vers 19 heures. «On n'a pas vu la queue d'un chasse-neige ou d'un policier. On ne comprend pas ce qui se passe. La quasi-totalité des gens qui descendent sont bloqués. C'est lamentable», a déploré Didier Demuyter.

Outre la saturation de la vallée de la Tarentaise (en particulier sur la RN 90 entre Moutiers et Bourg-Saint-Maurice), d'importants bouchons étaient aussi signalés vers 18H00 en Rhône-Alpes, sur l'A40, en direction de Genève et sur l'A43 en direction des stations et dans le sud de Grenoble.

Le froid et la neige devraient perdurer dimanche, Météo France mettant en garde contre un «regel significatif» dans la nuit, qui rendra les routes glissantes.