Erreur médicale: Onze millions d’euros accordés à la famille d’un enfant handicapé

JUSTICE La cour d’appel d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a accordé cette indemnité à la famille de Philippe Giardina, lourdement handicapé en raison d’une erreur de l’obstétricien qui l’a mis au monde…

Vincent Vantighem

— 

Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le 18 septembre 2006. Photo de l'entrée de la Cour d'appel.
Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le 18 septembre 2006. Photo de l'entrée de la Cour d'appel. — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Il a 14 ans. Mais Philippe Giardina ne marche pas. Il est incontinent et alimenté par une sonde. Et il restera ainsi toute sa vie. La cour d’appel d’Aix-en-Provence a accordé, lundi, une indemnité de onze millions d’euros à la famille de cet enfant handicapé à 100% en raison d’une erreur médicale commise par un obstétricien lors de son accouchement, annoncent ce mardi Var Matin et la radio RTL.

Le 29 juillet 2000, Sandrine Giardina ne rend dans une clinique de Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes) pour donner naissance à son fils. Mais les choses se passent mal. La tête de l’enfant à naître est mal positionnée. «Les tentatives d’extraction pratiquées par le médecin provoquent de graves lésions sur le bébé qui est alors privé d’oxygène», rappelle la radio RTL. Au bout de plusieurs heures, le praticien décide alors de pratiquer une césarienne, ce qu’il aurait, a priori, dû faire dès le départ.

Le médecin tente de falsifier le dossier

«Il a géré les choses de manière catastrophique», conclut un expert. En avril 2011, la cour d’appel d’Aix-en-Provence condamne le médecin à 10.000 euros d’amende pour «blessures involontaires» mais aussi «altération de preuves», ce dernier ayant tenté de falsifier le dossier médical de l’enfant pour minimiser ses fautes.

Lundi, la cour d’appel d’Aix-en-Provence, statuant en matière d’intérêts civils, a donc décidé d’accorder une indemnité de onze millions d’euros à la famille Giardina, destinée à prendre en charge l’enfant jusqu’à la fin de ses jours. «L’ordre des médecins, lui, n’a infligé qu’un blâme au médecin qui est toujours en activité», assure RTL.