Racontez-nous les meilleures anecdotes de votre stage de troisième

TEMOIGNEZ Vous avez passé une semaine dans une radio? À bricoler dans une menuiserie?... 

Adrien Chauvin

— 

Un collégien apprend à se servir d'une tablette, dans un établissement scolaire de Nice.
Un collégien apprend à se servir d'une tablette, dans un établissement scolaire de Nice. — BEBERT BRUNO/SIPA

Le stage de troisième, un moment de découverte et de stress. Pour la première fois, vous quittez la salle de classe pour vous lancer dans la vie professionnelle. Bien que le plus difficile reste de trouver une entreprise, plusieurs méthodes de recherche sont disponibles sur le Web. Il faut dire que le stage d’observation est primordial. Le but étant de vous aider à trouver votre voie ou de confirmer votre choix d'orientation. Et vous, c’était comment?

>> Racontez-nous les meilleures anecdotes de votre stage de troisième.

Il a fallu l’aide de vos parents pour trouver votre stage de troisième? Vous avez passé une semaine dans une boulangerie à manger des bonbons? Votre oncle vous a accepté dans sa boutique de musique et vous avez passé votre temps à jouer d’un instrument? Ou au contraire vous avez trainé la patte dans un open-space pas très accueillant? Participez dans les commentaires ci-dessous ou via contributon@20minutes.fr

Les deux premiers témoignages qui nous arrivent sont hyper positifs:

Une semaine à manger du chocolat. Bien qu’il ait 22 ans, Stephen se souvient parfaitement de son stage de troisième: «J’ai passé une semaine dans une boulangerie de mon village, à Sens (Yonne). L’artisan qui m’avait pris en charge m’a appris quelques recettes.» Plutôt chanceux, notre internaute a réalisé son stage durant la période de Pâques. Et quand il se retrouvait seul, la gourmandise prenait le dessus sur lui: «Je prenais plein de chocolats et je les mangeais pour mon plus grand plaisir.» 

 

Un stage dans une radio qui a débouché sur un boulot. «J'ai fait mon stage de 3ème dans une célèbre radio, j'ai pu découvrir l'envers du décor et c'était vraiment intéressant», nous explique Ysabel. Son stage l'a surtout marquéE car elle est tombée au moment où les radios faisaient la transition entre «les platines CD et les tables de mixage via des logiciels». Elle est ensuite restée en contact avec la radio et en a profité pour travailler un été comme standardiste. Durant cette période, Ysabel a «récupéré quelques CD» et en a profité pour «voir des groupes durant les émissions». 

Votre stage ne s'est pas aussi bien passé? On attend votre témoignage.