Les restaurateurs priés d'afficher les allergènes présents dans leurs plats

ALIMENTATION Dès ce samedi, même si les décrets d'application ne sont pas encore pris...

M.P.

— 

Photo d'illustration d'une cuisine dans un restaurant gastronomique
Photo d'illustration d'une cuisine dans un restaurant gastronomique — JACQUES DEMARTHON / AFP

Ces pâtes à la bolognaise contiennent-elles des arachides? Pas toujours simple de le savoir, même en demandant au serveur et pourtant, pour les personnes allergiques, cette information est cruciale. Et c’est pour les protéger que la Commission européenne a décidé qu’à partir de ce samedi, tous les restaurateurs seront tenus d’afficher une liste des plats contenant 14 des allergènes les plus répandus (arachides, lait, noix, etc). Cette liste devra être mise à jour et disponible pour tout client qui souhaite la consulter.

Cette nouvelle mesure est une transcription d’une directive européenne qui stipule que ces changements devront être effectifs au 13 décembre. Sauf que le décret d’application ne doit pas intervenir avant la fin de l’année. Ce qui explique qu’il n’y aura aucun contrôle avant, selon Metronews, citant une source gouvernementale.

Et il n'y a pas que les restaurateurs...

Cette mesure s’applique aux restaurateurs mais pas seulement: ces allergènes devront être clairement indiqués dans tous les aliments, y compris pour les produits non préemballés, à charge pour les boulangers ou restaurateurs de prendre les mesures qui s'imposent.

Pour les biscuits ou friandises à l'huile et aux graisses «végétales», les fabricants devront préciser s'il s'agit d'huile de palme, de tournesol ou autre. Même mention obligatoire pour les ajouts d'eau ou de protéine, tandis que les «poissons» ou «viandes» reconstituées ne pourront plus faire semblant de ne pas l'être.