Sécurité routière: Les mauvais cyclistes vont avoir droit à des amendes adaptées

PROCES VERBAUX Le CNSR recommandera ce lundi le principe d’amendes minorées adaptées aux cyclistes…

W.M.

— 

Illustration. Vélo Voiture. Le 27 11 2008
Illustration. Vélo Voiture. Le 27 11 2008 — G. VARELA / 20 MINUTES

Les vélos dans l’œil de la sécurité routière. Ce lundi, le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) va se réunir à l’Assemblée nationale et recommander «d’étendre aux agglomérations le principe d’amendes minorées adaptées aux cyclistes». L’instance préconise que neuf infractions fassent désormais l’objet de petites prunes: sens interdits, feux rouges et stops grillés, conduite en téléphonant, non-respect de la priorité pour les piétons…

>> A lire sur 20 Minutes: Faire du vélo en ville, est-ce vraiment dangereux?

Le montant des amendes serait réévalué. Ainsi, au lieu des 135 euros habituels pour une contravention de 4e classe, le CNSR suggère que le tarif soit divisé par plus de 50%, soit 57 euros. A Strasbourg, le dispositif testé a été concluant, selon le CNSR. En 2012, lors de l’expérimentation, plus de 833 PV ont été dressés et le nombre d’accidents à vélo a baissé de 37% en un an.

>> A lire sur 20 Minutes: Le guide pratique pour faire du vélo en ville...

A Paris, le nombre de vélos a augmenté de 400% et la mortalité des cyclistes a moins diminué entre 2000 et 2010 que la moyenne nationale. Le CNSR préconise par ailleurs le port du casque sans toutefois le rendre obligatoire.