Inondations: Une procédure d'état de catastrophe naturelle sera engagée «dès lundi», annonce Bernard Cazeneuve

INTEMPERIES Le ministre de l’Intérieur a promis que l’Etat engagerait une procédure de classement en état de catastrophe naturelle pour l’Aude et les Pyrénées-Orientales…

A.Ch. avec AFP

— 

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve le 17 novembre 2014 à Paris
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve le 17 novembre 2014 à Paris — Thomas Samson AFP

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a promis dimanche que l'Etat allait engager une procédure de classement en état de catastrophe naturelle «dès lundi matin» pour l'Aude et les Pyrénées-Orientales, où des inondations ont fait un mort et des milliers de déplacés. «J'ai demandé à ce que soit immédiatement diligentée la procédure de reconnaissance de déclaration de l'état de catastrophe naturelle qui sera examinée au conseil des ministres du 10 décembre», a déclaré le ministre après avoir rencontré des sinistrés abrités dans une salle de spectacle de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales).

Quatre morts lors d’orages et un homme décédé ce dimanche

La procédure de catastrophe naturelle pour le Var, également accélérée après les quatre morts survenues lors d'orages dans ce département jeudi et vendredi, sera quant à elle examinée lors du conseil des ministres de mercredi prochain, a précisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur. Rivesaltes fait partie des municipalités bordées par l'Agly, une rivière en vigilance rouge pour des risques de débordement, où la préfète des Pyrénées-Orientales, Josiane Chevalier, a ordonné l'évacuation dans une bande de 200 mètres de part et d'autre du cours d'eau. Un homme de 73 ans y est décédé dimanche en voulant franchir en voiture une cuvette inondée.

Ces inondations sont les plus violentes depuis la crue de novembre 1999, qui avait fait 35 morts et un disparu dans la région. Elles ont contraint les autorités à évacuer plus de 3.500 personnes dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude voisine. «Je recevrai dans les prochains jours les préfets et élus des départements concernés par les violents épisodes climatiques de ces trois derniers mois pour faire un point très complet sur les procédures et indemnisations», a annoncé le ministre. Il a par ailleurs tenu à «rendre hommage» aux «450 sapeurs pompiers professionnels et volontaires, aux 70 militaires de la Sécurité civile, aux 100 gendarmes» qui ont effectué «900 interventions ces dernières heures».