Seine et Marne: Le chauffard qui a volontairement percuté un piéton a été interpellé

FAIT DIVERS Le drame a eu lieu jeudi après une altercation à propos de pleins phares…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un gendarme, de la gendarmerie.
Illustration d'un gendarme, de la gendarmerie. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

L'automobiliste qui a volontairement percuté un homme sur une route nationale de Seine-et-Marne jeudi, après une altercation à propos de pleins phares, a été interpellé, a-t-on appris samedi auprès de la gendarmerie.

«Projeté sur la voie inverse»

Le chauffard, âgé de 31 ans, a été interpellé «vendredi soir sur son lieu de travail dans l'Oise», a déclaré à l'AFP la gendarmerie de Seine-et-Marne.

La victime, âgée de 29 ans et originaire du Val-d'Oise, avait été tuée jeudi en fin d'après-midi sur la RN3 dans le sens Paris-Meaux, à hauteur de la commune de Trilbardou.

Alors que son véhicule était immobilisé à cause d'un embouteillage, il en était descendu avec un ami pour demander au conducteur de la voiture derrière lui d'éteindre ses pleins phares, qui le gênaient.

Le conducteur avait alors démarré et renversé le piéton, avant de prendre la fuite. «Projeté sur la voie inverse», le piéton avait ensuite été percuté par une seconde voiture, qui n'avait «rien pu faire pour l'éviter», selon les gendarmes.

Poursuites pour «violences volontaires ayant entraîné la mort»,

Lors de sa garde à vue, l'automobiliste a déclaré qu'il avait «eu peur en voyant arriver les deux hommes à proximité de son véhicule et, qu'après avoir tenté de reculer, il avait accéléré», a poursuivi la source.

Déféré devant la justice dimanche, il devrait être poursuivi pour «violences volontaires ayant entraîné la mort», a précisé le parquet de Meaux.

Le conducteur du second véhicule qui a percuté la victime avait été conduit en état de choc à l'hôpital jeudi soir. Il a été entendu «librement» par les enquêteurs, a précisé la gendarmerie.