Internet: Google, Amazon, Facebook et Apple dans le viseur de Paris et Berlin

WEB La France et l'Allemagne demandent à la commission européenne une loi imposant plus de transparence aux fameux GAFA...

20 Minutes avec agence

— 

les logos de Google et Apple
les logos de Google et Apple — Loïc Venance, Emmanuel Dunand AFP

Les géants du web, symbolisés par les GAFA - Google, Amazon, Facebook et Apple -, devraient faire l'objet d'une loi portant sur la concurrence et le contrôle des données, après que la France et l'Allemagne en ont fait la demande auprès de la Commission européenne, jeudi.

Cette dernière a, d'ailleurs, approuvé l'idée d'une consultation publique sur la question, et donc ouvert la porte à une réflexion sur l'encadrement de la transparence et la non-discrimination dans l'accès aux sites web. La demande fait écho aux accusations de pratique anticoncurrentielle de Google, formulées par le couple franco-allemand.

«Contrôle sur leur vie digitale et leurs données»

Sans citer les quatre piliers du web mais en évoquant «les plates-formes indispensables», les deux pays estiment que les usagers de la toile doivent conserver le «contrôle sur leur vie digitale et leurs données», et avoir «la liberté de choix pour l'utilisation d'applications ou de services sur ces plates-formes».

Une liberté d'usage qui «devrait s'appliquer à toutes les entreprises offrant des biens et services aux citoyens de l'Union européenne, qu'elles soient établies dans un pays européen ou ailleurs».