Recherche des assassins d'Hervé Gourdel: Paris salue l'action de l'Algérie

TERRORISME François Hollande a confirmé la mort d'un des bourreaux du Français...

20 Minutes avec AFP

— 

Hervé Gourdel, a été décapité par ses ravisseurs en septembre.
Hervé Gourdel, a été décapité par ses ravisseurs en septembre. — LECOMTE BARBARA/SIPA

François Hollande a salué jeudi l'action des autorités algériennes dans la recherche des assassins du Français Hervé Gourdel, confirmant que l'un d'entre eux avait été tué par l'armée algérienne comme annoncé jeudi par Alger.

«Je veux saluer l'action des autorités algériennes parce que ce sont elles qui dès le premier jour, dès l'enlèvement, ont été à l'oeuvre pour retrouver notre concitoyen Hervé Gourdel. Hélas, il a été lâchement assassiné», a-t-il déclaré lors d'un entretien accordé aux médias RFI, TV5Monde et France 24. «Les autorités algériennes nous ont confirmé qu'elles continueraient la poursuite» des assassins, et «qu'elles chercheraient la dépouille d'Hervé Gourdel pour la ramener à sa famille», a ajouté le président français.

«Les punir et les retrouver»

«L'un de ceux-là a été effectivement tué par l'armée algérienne, les autres ont été identifiés», a-t-il ajouté en refusant d'en dire plus et de préciser le nom du ou des groupes auxquels ils appartiennent. «Ce qui compte c'est de les punir et de les retrouver», a-t-il dit.

Le ministre algérien de la Justice Tayeb Louh avait révélé mercredi qu'un des assassins du Français avait été tué. «Il ressort de l'enquête sur l'assassinat du ressortissant français Hervé Gourdel que l'un des auteurs de ce meurtre, identifié auparavant, a été éliminé en octobre par les éléments de l'Armée nationale populaire (ANP) dans le cadre d'une opération antiterroriste», avait-il dit à la presse.

Interrogé sur la situation du dernier otage français détenu au Sahel par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Serge Lazarevic, le président français s'est montré peu disert. «Je suis prudent» et «je ne veux pas donner de faux espoirs», a déclaré François Hollande. «Je veux remercier le président (nigérien Mahamadou) Issoufou parce que c'est lui qui est à l'initiative pour retrouver Serge Lazarevic et lui permettre de revenir vers sa famille», a-t-il ajouté.

Dimanche, le président nigérien s'était déclaré «tout à fait optimiste» quant à une libération prochaine de Serge Lazarevic, détenu depuis trois ans par le groupe islamiste Aqmi.