PIP: La justice veut tester le gel des prothèses sur des souris

SANTE Des tests seront réalisés d'ici au début de l'année 2015 sur des souris...

D.B.

— 

Un implant mammaire de la société PIP
Un implant mammaire de la société PIP — Anne-Christine Poujoulat AFP

Evaluer avec plus de précision la dangerosité du gel PIP. Selon une information de RTL rendue publique ce lundi, la justice a ordonné une première série d'expertises sur plusieurs prothèses saisies. L'idée étant de scruter l'effet du silicone sur un organisme vivant.

Un laboratoire devra donc implanter du gel PIP dans des souris pour observer leurs réactions, d'ici au début de l'année 2015. Selon RTL, ces expertises coûteraient un million d'euros. L'information inquiète certaines victimes, qui craignent que l'enquête soit encore plus longue que prévue et qu'elles ne soient pas indemnisées avant des lustres.

L'Agence des produits de santé (ANSM) avait fait état de plus de 7.500 ruptures de prothèses et de 3.000 effets indésirables, principalement des «réactions inflammatoires», pour un nombre de porteuses estimé à 30.000 en France (plusieurs centaines de milliers dans le monde).