Djihadistes: Un Français sur une vidéo reconnu dans le Tarn où il avait grandi

TERRORISME Les habitants de Labastide-Rouairoux (Tarn) «sont formels et il n'y a pas eu de démenti ni de la famille ni de qui que ce soit, alors il y a 99% de chances que ce soit lui», selon le maire du village...

M.C. avec AFP

— 

Dans une vidéo, trois jeunes gens armés s'expriment tour à tour en français et appellent les musulmans à quitter la France.
Dans une vidéo, trois jeunes gens armés s'expriment tour à tour en français et appellent les musulmans à quitter la France. — capture d'écran/20 minutes

Un Français de 26 ans se faisant appeler Abou Ossama Al-Faranci dans une vidéo de propagande de Daesh sur internet, a été reconnu par des habitants d'un village du Tarn où il avait grandi, a expliqué samedi à l'AFP le maire de cette commune.

«Beaucoup de gens du village de Labastide-Rouairoux l'ont reconnu» sur la vidéo diffusée, a dit à l'AFP le nouveau maire de cette commune de 1.400 habitants, Serge Lafon, joint par téléphone. «Ils sont formels et il n'y a pas eu de démenti ni de la famille ni de qui que ce soit, alors il y a 99% de chances que ce soit lui», a ajouté l'élu, qui ne l'avait pas connu lui-même.

Sous le titre «Le jeune Français qui en appelle au djihad est de Labastide-Rouairoux», La Dépêche du Midi avait annoncé samedi que des villageois avaient reconnu sur la vidéo «cet enfant du pays aux yeux bleus», prénommé Quentin, parmi les trois jeunes appelant, en français, à «tuer des mécréants» avant de brûler leur passeport.

Les trois jeunes hommes de la vidéo auraient été identifiés

«Selon d'anciens instituteurs, ce garçon a été scolarisé au village», a souligné Serge Lafon. «Il était d'une famille française qui n'a jamais posé de problèmes. Les gens disent qu'il s'est converti à l'islam et qu'ils l'ont alors vu avec un Coran sous le bras et, disons, des signes extérieurs de radicalisation», a-t-il ajouté. Puis le jeune homme qui se fait à présent appeler Abu Osama al-Faranci («père d'Osama, le Français») a quitté «il y a plusieurs années» Labastide-Rouairoux, selon le maire.

La Dépêche du Midi a avancé qu'il «serait marié et aurait deux enfants mais serait parti pour la Syrie depuis Toulouse, avec d'autres, il y a un an environ».

Jeudi, une enquête avait été ouverte à Paris après la diffusion sur internet de cette nouvelle vidéo par le groupe Etat islamique. Selon une source proche du dossier, les trois jeunes hommes qui y apparaissent barbus et armés ont été identifiés.