Propos de Le Pen sur les Roms: Une amende de 5.000 euros confirmée en appel

JUSTICE La justice a confirmée la peine de 5.000 euros d'amende à l'encontre de Jean-Marie Le Pen, qui avait tenu des propos injurieux sur les Roms à La Baule...

Anissa Boumediene
— 
Le fondateur du Front national Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud le 25 mai 2014
Le fondateur du Front national Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud le 25 mai 2014 — Fred Dufour AFP

La cour d'appel de Paris a confirmé jeudi la condamnation à 5.000 euros d'amende du président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, pour avoir dit que les Roms, «comme les oiseaux, (volent) naturellement», le 22 septembre 2012, lors de l'université d'été du FN à La Baule (Loire-Atlantique).

Le fondateur du parti d'extrême droite va «évidement former un pourvoi en cassation», a indiqué son défenseur, Me Wallerand de Saint-Just. Jean-Marie Le Pen avait été condamné en première instance, le 19 décembre 2013, pour injure publique envers un groupe de personnes en raison de son appartenance à une ethnie.