Suppression des notes à l’école: Quel mauvais résultat vous a traumatisé pendant votre scolarité?

TEMOIGNEZ Trois parents sur quatre sont favorables à une diminution du poids des notes dans le cursus scolaire…

Adrien Chauvin

— 

Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Éducation Nationale, a une préférence pour la notation en couleur.
Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Éducation Nationale, a une préférence pour la notation en couleur. — LCHAM/SIPA

Qui n’a jamais stressé quand le prof rendait les copies à l’idée de récolter une bulle? D’après un sondage Opinion Way, publié ce mardi par l'association de parents d'élèves de l’enseignement libre (Apel), 87% des parents dont les enfants sont scolarisés en ZEP souhaitent une baisse de l'importance des notes. Il est aussi démontré que 56% d’entre eux ne savent pas comment réagir, ni comment aider leur enfant lorsqu’il reçoit une mauvaise note. Une grande majorité des parents (90%) se disent même «inquiets» concernant «la perte de motivation» et «d’estime de soi». Vous vous reconnaissez?

>> Dans votre parcours scolaire, certaines mauvaises notes que vous avez reçues vous ont marqué toute votre scolarité? Coutumier des 20/20, votre premier 15 vous a valu une punition? Vos parents vous mettaient la pression pour «avoir au moins la moyenne»? Les «0/20» en dictée vous suivent encore? Votre enfant vit très mal le système de notation? Réagissez dans les commentaires ci-dessous ou via contribution@20minutes.fr

Baptise, qui nous a contacté par mail, raconte qu'au CM2, chaque lundi matin son instituteur remettait les copies de dictée et comme à chaque fois, il recevait un «0/20». Agassé par ses mauvais résultats, son instituteur a décidé de le noter négativement: «J'avais des "-15" ou "-20". Aujourd'hui, j'ai toujours honte de mon orthographe et j'essaie au maximum d'utiliser les correcteurs orthographiques pour mes textes et mails.»