Près de 850.000 enfants dans le monde meurent chaque année d'accidents domestiques, selon un rapport publié par l'ONU en 2010.
Près de 850.000 enfants dans le monde meurent chaque année d'accidents domestiques, selon un rapport publié par l'ONU en 2010. — ANSOTTE/ISOPIX/SIPA

Sécurité

Accidents de la vie courante: 20.000 décès par an

Chaque année en France, les accidents domestiques sont responsables de près 11 millions de blessés. L'Inserm tente de les décrypter à travers un observatoire des accidents de la vie courante...

Noyades, chutes ou brûlures, les accidents de la vie courante sont responsables de 11 millions de blessés, parmi lesquels 5 millions engendrent une admission aux urgences (chiffres de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes)).

Quelque 20.000 décès sont également répertoriés chaque année. En d'autres termes, les accidents domestiques tuent 5 fois plus que les accidents de la route. Et parmi les accidents les plus meurtriers, on retrouve les chutes chez les personnes âgées, les suffocations ou encore les intoxications.

Une enquête de l'Inserm

Alors pour mieux comprendre les facteurs (sports, loisirs, etc.) associés à ces accidents de la vie courante, troisième cause de mortalité en France, une équipe de l'Inserm, spécialisée dans la prévention et la prise en charge des traumatismes, lance l'observatoire baptisé MAVIE.

«En France, nous disposons d'informations sur la typologie de ces accidents, mais de peu de données quant aux variables les expliquant », précise Emmanuel Lagarde, directeur de recherche à l'Inserm. Grâce aux informations collectées sur un échantillon de 10.000 participants volontaires à une vaste enquête en ligne, les experts espèrent pouvoir décrypter ces accidents domestiques, les répertorier dans une base de données, et ainsi réduire le nombre de victimes.