Mariage gay et adoption: Les Français majoritairement pour, progression à l'UMP

SONDAGE Les sympathisants UMP se disent désormais majoritairement en faveur du mariage gay...

20 Minutes avec AFP

— 

Même fierté à Strasbourg, où le maire Roland Ries a marié deux militants, organisateurs de la Gay Pride strasbourgeoise le jour même de la manifestation. Ils sont ensuite allés défiler en tête du cortège.
Même fierté à Strasbourg, où le maire Roland Ries a marié deux militants, organisateurs de la Gay Pride strasbourgeoise le jour même de la manifestation. Ils sont ensuite allés défiler en tête du cortège. — Patrick Hertzog AFP

Plus des deux tiers des Français (68%) sont favorables au mariage homosexuel et une majorité (53%) sont pour l'adoption d'enfants par des couples de même sexe, l'approbation de ces nouveaux droits progressant très nettement chez les sympathisants UMP, selon un sondage Ifop publié samedi sur le site Atlantico.

>> Lire notre article: Nicolas Sarkozy se prononce pour l'abrogation de la loi Taubira

68% des Français sont favorables à ce que les couples homosexuels aient le droit de se marier, contre 32%. La proportion est de 53% (contre 47%) pour l'adoption par ces même couples.

Sans surprise, l'approbation du mariage et de l'adoption pour les homosexuels est très forte chez les sympathisants de gauche (respectivement 86% et 71%) mais elle progresse également fortement chez les sympathisants UMP, qui sont désormais majoritaires (58% contre 33% en janvier 2013) à se dire en faveur du mariage gay. Les sympathisants UMP sont toujours minoritaires (38%) à soutenir l'adoption par des couples de même sexe mais la progression est là aussi notable: ils étaient 18% en décembre 2012 et 22% début janvier 2013.

«Une fois que c'est voté, l'électorat flottant se rallie à la majorité et à la légalité»

Il n'y a que chez les sympathisants du Front national que l'adhésion baisse (44% pour le mariage contre 54% début 2013 et 28% pour l'adoption contre 38%).

«On constate que jamais on n'avait vu autant de Français favorables au mariage pour tous et on est quasiment au plus haut concernant l'adoption», souligne Jérôme Fourquet (Ifop). «Quand le sujet revient au coeur de l'actualité, l'électorat un peu mou et hésitant rebascule dans l'opposition mais une fois que c'est voté et que la bataille est finie, cet électorat flottant se rallie à la majorité et à la légalité», ajoute-t-il.

Un sondage Ifop publié début octobre indiquait que six Français sur dix (61%) considéraient qu'un couple d'homosexuels ou de lesbiennes vivant avec ses enfants formaient une «famille à part entière».

Sondage réalisé en ligne les 5 et 6 novembre auprès de 1.009 personnes. Echantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, et constitué selon la méthode des quotas.